dimanche 22 octobre 2017

Remettre de l'ordre dans sa pensée

     

Cette vidéo de Timothé Vorgenss diffusée sur vivaeuropa exige une mise au point. Tout d'abord, l'auteur de cette vidéo utilise constamment le mot "sioniste", qu'il semble confondre avec le mot "juif". Ces deux mots décrivent deux choses différentes, tous les sionistes ne sont pas des juifs, mais presque tous les Sémites de religion juive sont des sionistes. Les antisémites les plus célèbres - d'Adolf Hitler à Edouard Drumont - étaient de fervents sionistes. Ce qui fait la force des juifs c'est leur dispersion, les regrouper sur un territoire quelconque (hors d'Europe) c'est les priver de leur influence internationale. Adolf Hitler l'avait bien compris, c'est pour cette raison qu'il soutenait la création d'un foyer juif à Madagascar.

Timothé Vorgenss nous explique que l'immigration est un problème démographique, c'est tout à fait exact. Une explosion démographique, il faut le rappeler, facilitée par la charité judéo-chrétienne. Puis il nous explique que les sionistes (les juifs) ne sont en rien responsables de cette immigration !

L'africanisation/arabisation de la France commence en 1962. Dans les années 70, cette immigration commence à être visible (c'est à cette époque qu'éclatent les premières émeutes raciales). Dans les années 80 cette immigration extra-européenne inquiète fortement les Français, le Front national émerge à Dreux en 1983 avec Jean-Pierre Stirbois : https://gaming.youtube.com/embed/YowZK4bknDA

Durant 39 ans (de 1972 date de la création du FN à 2011 date à laquelle "Marine" hérite du parti) le Front national sera diabolisé par les juifs. Presque chaque jour - de 1983 à 2011 - les "sionistes" diaboliseront la lutte contre l'immigration au travers du Front national. Alors dire aujourd'hui que les juifs n'ont aucune responsabilité dans le grand remplacement en cours, ce n'est pas avoir la mémoire courte, c'est une amnésie !

Pour prétendre que les juifs ne sont pas responsables du changement de population qui s'opère sous nos yeux, il faut n'avoir lu aucun livre d'Hervé Ryssen. Il suffit de consulter l'index des noms juifs cités dans les ouvrages d'Hervé Ryssen, pour se rendre compte de l'influence juive sur notre mentalité, sur notre vision (cosmopolite) du monde : http://www.histoireebook.com/index.php?post/Ryssen-Herve-Index

Timothé Vorgenss affirme que si les juifs disparaissaient (comme par magie) l'immigration-invasion se poursuivrait. Il a raison, la Race Blanche a tellement été enjuivée, qu'elle n'est plus capable de penser par elle-même. L'enjuivement de la Race Blanche a commencé il y a plus de 2000 ans avec le judéo-christianisme. Cette religion antiraciste nous a inculqué l'accueil de l'Autre (l'étranger) et l'amour de nos ennemis (les juifs).

Si Timothé Vorgenss avait lu, "Les Juifs et la vie économique" de (((Werner Sombart))) il comprendrait que le (((marxisme))) et le (((capitalisme))) sont les deux faces d'une même pièce juive. L'internationale juive a toujours rêvé d'un monde sans frontières. On est juste passé de la libre circulation des marchandises à la libre circulation des populations.

Quant au rétablissement des frontières, il est pour l'heure impossible. Qu'est-ce qu'une frontière dans l'esprit d'un juif ou d'un enjuivé ?

Une frontière c'est une barrière, un mur, un grillage électrifié, des barbelés, des miradors... Le souvenir de la Shoah est ce qui définit le mieux la société occidentale. Je doute que les juifs (ou les enjuivés) autorisent le rétablissement des frontières. Pour ce qui est de la REMIGRATION, elle sera automatiquement associée aux déportations, là encore les juifs du monde entier s'y opposeront (sionistes ou non).

Alors qu'elle est la solution ?

La solution nous a été apportée en 1973 par Ben Klassen. Il nous faut un reversement total de toutes (((nos valeurs))) par le pouvoir de la religion : La Créativité. Tant que nous sortirons pas de la matrice juive dans laquelle nous sommes condamnés à disparaître, il n'y aura pas d'avenir pour la Race Blanche.

RAHOWA!

samedi 21 octobre 2017

Notre mission


Nous devons à tout prix préserver et transmettre notre patrimoine racial, 
tout le reste n'est que du verbiage.


Démocratie Participative : « Vers un pouvoir métissé »



Les cocuservateurs

2 générations de cocuservateurs.

Un "cocuservateur" est un conservateur de droite éternellement sodomisé par la gauche. Ce qui caractérise le cocuservateur de droite c'est la peur panique d'être traité de raciste par un gauchiste. Le cocuservateur se soumet sans résistance à la "morale" et aux "valeurs" de gauche. Il est l'idiot utile du parti communiste depuis Yalta (1945). Le conservateur de droite est dénué de courage, aujourd'hui il s'aplatit devant la gauche, demain il se soumettra à l'islam. Il n'a ni valeurs, ni honneur, ni consistance.

On le savait depuis longtemps (l'élection de Trump l'a confirmé), plus vous vous soumettez à la gauche, moins vous avez de chances de gagner le combat des idées. L'extrême droite (la vraie, celle qui dénonce les juifs et défend la Race Blanche) est nécessaire à la droite. Plus l'écart entre la droite et l'extrême droite est important, plus la marge de la droite est importante sur les questions identitaires. Si l'extrême droite française est antiraciste, la droite n'aura d'autres choix que de soutenir l'invasion, le métissage et le grand remplacement.  

La droite conservatrice accuse l'extrême droite d'être la cause de ses échecs en matière d'immigration, par peur de l'amalgame elle refuse d'aborder ce sujet. Elle sous-entend que la question identitaire ne pourra pas être réglée tant qu'il restera des racistes en France  !

Ces lâches ne manquent pas de toupet ! Ils l'inventeraient cette extrême droite raciste et antisémite pour justifier leur poltronnerie. 

À propos de la Classe Moyenne Blanche - VOSTFR


William Pierce aborde l'individualisme, la passivité, l'égoïsme, la cupidité, la lâcheté et la complicité de la classe moyenne blanche lors de sa propre destruction.

Vidéo sous titrée en français : http://www.aldebaranvideo.tv/index.php?post/William-Luther-Pierce-Middle-class-deserves-what-they-get-VOSTFR

Le grand remplacement à Miami

    

Les 88 préceptes de David Lane

1. Toute religion, ou tout enseignement, qui nie les Lois Naturelles de l'Univers est un mensonge.

2. Quelle que soit la perception que les hommes ont de Dieu, ou des dieux, ou de ce que peut être la
Force originelle de l'univers, ils ne peuvent pas nier que les Lois de la Nature sont l'oeuvre, et donc
l'intention, de cette Force.

3. Dieu et la religion sont des concepts distincts, séparés et souvent contradictoires. La Nature
manifeste le plan divin, puisque le monde naturel est l'oeuvre de cette force ou de cette intelligence
que les hommes appellent Dieu. La religion est une création des mortels, elle est donc vouée à la
faillibilité. La religion peut préserver ou détruire un peuple, selon la structure que ses créateurs lui
ont donnée, les motivations de ses agents et le caprice des circonstances historiques.

4. La forme de prière la plus vraie est la communion avec la Nature. Elle n'est pas vocale. Rendezvous dans un lieu solitaire, si possible le sommet d'une montagne, au cours d'une nuit claire, étoilée, et prenez conscience de l'ordre et de la majesté du macrocosme infini. Considérez ensuite
l'élaboration du microcosme, tout aussi infini. Comprenez que vous êtes, d'une part, totalement
insignifiant dans l'immensité des choses, et que, d'autre part, vous êtes virtuellement d'une valeur
infinie en tant que maillon d'une chaîne infinie. Vous commencerez alors à comprendre comment la
fierté et l'estime de soi peuvent co-exister avec le respect et la révérence. C'est ainsi que vous
trouverez l'harmonie avec la nature - et de l'harmonie viennent la force, la paix et la certitude.

5. Les pouvoirs séculiers protègent et encouragent les religions qui se concentrent sur l'au-delà.
C'est ainsi qu'on enseigne aux gens à abandonner toute défense contre leurs prédateurs dans cette
vie.

6. L'Histoire, qu'elle soit séculière ou religieuse, est une fable issue de mensonges égoïstes et
promulguée par ceux qui en bénéficient.

7. La religion, sous sa forme la plus bénéfique, est la symbolique d'un peuple et de sa culture. Une
religion multiraciale détruit le sens d'unicité, d'exclusivité et de valeur nécessaire à la survie d'une
race.

8. Ce que les hommes appellent "surnaturel" n'est en réalité que le "naturel" non encore compris ou
révélé.

9. Une prolifération de lois, et la perte de liberté qui en résulte, sont un signe, directement
proportionnel, de maladie spirituelle dans une nation.

10. Si une nation est dépourvue de santé spirituelle et de caractère moral, le gouvernement et les
hommes sans principes se rueront dans la brèche. Par conséquent, la liberté prospère dans les
valeurs morales et la tyrannie se nourrit du déclin moral.

11. La vérité n'a pas besoin de longues explications. Prenez garde aux doctrines verbeuses. Les
grands principes se révèlent avec brièveté.

12. La vérité ne craint pas qu'on enquête sur elle.

13. Les croyances infondées sont un piège. Un Peuple qui ne vérifie pas rationnellement la validité
et l'efficacité de ses croyances souffrira ou disparaitra.

14. Conformément aux lois de la nature, rien n'est plus juste que la préservation de sa propre race.

15. Il n'existe pas de force plus motivante que la conviction d'être dans son droit.

16. Le discernement est la marque d'un peuple sain. Dans une nation, une civilisation, une culture
ou une race malade ou mourante, l'essentiel est abandonné au profit des apparences.

17. Le discernement implique la capacité de reconnaître la différence entre croyance et réalité
démontrable.

18. Les Lois de la Nature n'admettent ni droits, ni privilèges. Le daim traqué par un lion affamé n'a
pas droit à la vie. Pourtant, il peut rechercher la vie en obéissant aux instincts naturels de vigilance
et de fuite. De même, les hommes n'ont aucun droit à la vie, à la liberté ou au bonheur. Ces
circonstances peuvent être recherchées par nous, par notre famille, par notre clan ou par nos
ancêtres, mais elles restent des buts et non des droits. Plus encore, le résultat de ces recherches ne
peut être obtenu qu'à force de vigilance et d'obéissance à la Loi Naturelle.

19. Les gens qui ne sont pas convaincus de leur unicité et de leur valeur disparaitront.

20. La race blanche subit les invasions et la brutalité de l'Afrique et de l'Asie depuis des millénaires.
Par exemple, Attila et les Huns asiatiques qui envahirent l'Europe au Vème siècle, violant, pillant et
tuant des Alpes jusqu'aux mers Caspienne et Baltique. Ce scénario se répéta avec les Mongols de
Gengis Khan, 800 ans plus tard. (Notez ici que les Indiens d'Amérique ne sont pas des "Indigènes
américains", mais, racialement, des Mongols). Au VIIIème siècle, 1000 ans avant que les Noirs
soient transportés en Amérique, les Maures Nord-Africains, peuple métissé, envahirent et
conquirent le Portugal, l'Espagne et une partie de la France. La culpabilité que les destructeurs de la
civilisation tentent de faire ressentir à la race blanche est donc absurde, à la fois devant l'Histoire et
devant la Loi Naturelle qui ne reconnaît pas de compassion entre les espèces. De fait, toutes les
races ont immensément bénéficié du génie créatif du peuple Aryen.

21. Le peuple qui en autorise d'autres, issus de races différentes, à vivre parmi eux, disparaitra,
parce que le résultat inévitable de l'intégration raciale est le métissage qui détruit les caractéristiques
et l'existence d'une race. L'intégration forcée et un génocide sournois et délibéré, particulièrement
dans le cas d'un peuple comme la race blanche, qui constitue aujourd'hui une faible minorité dans le
monde.

22. En dernière analyse, on ne peut juger de la supériorité ou de l'infériorité d'une race ou d'une
espèce en fonction de ses accomplissements, mais seulement en fonction de sa volonté et de sa
capacité à survivre.

23. Les systèmes politiques, économiques et religieux peuvent être détruits et ressuscités par les
hommes, mais la mort d'une race est éternelle.

24. Aucune race humaine ne peut indéfiniment continuer à exister sans territoires exclusifs sur
lesquels propager, protéger et faire progresser son espèce.

25. Sans une culture qui soit exclusivement la sienne, un peuple disparaitra.

26. La nature a placé certaines antipathies entre les races et les espèces, afin de préserver
l'individualité et l'existence de chacune. La violation des impératifs territoriaux nécessaires à
préserver cette antipathie mène soit au conflit, soit à la dégénérescence.

27. Il n'est pas constructif de haïr les gens d'autres races, ni même les métis. Mais une séparation
doit être maintenue pour que survive sa propre race. On doit, néanmoins, haïr d'une haine pure et
parfaite ceux qui se rendent coupable de trahison envers leur propre espèce. On doit haïr d'une haine
parfaite tous les gens et toutes les pratiques qui détruisent son peuple, sa culture, ou l'exclusivité
raciale sur ses propres territoires.

28. Le concept de société multiculturelle viole toutes les Lois Naturelles de préservation des
espèces.

29. Tout, dans la nature, démontre que le concept d'"égalité" est un mensonge. Il s'agit d'une
recherche de plus petit dénominateur commun, et cette recherche détruira toute race, toute nation ou
toute culture supérieure.

30. Les instincts de préservation des espèces et des races sont ordonnés par la Nature.

31. Les instincts sont les parfaits mécanismes que la Nature a établis afin que survive chaque race et
chaque espèce. Il ne faut pas permettre à la faiblesse humaine, qui pousse l'homme à rationaliser les
situations afin d'en tirer des satisfactions personnelles, de faire obstacles à ces instincts.

32. Le métissage, c'est à dire le mélange des races, est, et a toujours été, la plus grande menace
contre la race aryenne.

33. La compassion inter-raciale est contraire aux lois de la Nature et, par conséquent, suicidaire. Si
un loup intercédait pour protéger un agneau d'un lion, il serait tué. Aujourd'hui, nous observons
l'homme blanc être si lourdement imposé qu'il ne peut plus se permettre d'avoir des enfants. Les
impôts sont levés pour subvenir aux besoins alimentaires de dizaines de millions de non-Blancs,
dont beaucoup demandent les dernières femmes blanches pour partenaires de reproduction. Or
l'homme est soumis aux Lois de la Nature. Ce qui n'a rien à voir avec la moralité, la haine, le bien
ou le mal. La Nature ne reconnaît pas les notions de Bien et de mal dans les relations inter-raciales.
Si le lion mange l'agneau, c'est bien pour le lion et mal pour l'agneau. Si l'agneau s'échappe et que le
lion reste affamé, c'est bien pour l'agneau et mal pour le lion. Le même évènement est donc appelé à
la fois bien et mal. Ce qui ne saurait exister, puisqu'il n'y a pas de contradictions à l'intérieur des
Lois de la Nature.

34. L'instinct d'union sexuelle fait partie du mécanisme parfait établi par la Nature en vue de
préserver les espèces. Cet instinct commence tôt dans la vie et continue souvent jusque très tard. Il
ne doit pas être refoulé : son objet, la reproduction, ne doit pas être empêché non plus. Comprenez
que, pendant des milliers d'années, nos femmes ont porté des enfants à un très jeune âge. Or, afin de
se conformer à une culture étrangère et de rester compétitives, elles nient les instincts et les devoirs
que la Nature leur a confiés. Enseignez la responsabilité, mais soyez aussi compréhensif. La vie
d'une race nait du ventre de ses femmes. Celui qui veut juger doit d'abord comprendre la différence
entre ce qui est bien et ce qui est bon.

35. L'homosexualité est un crime contre la Nature. Toute la Nature affirme que l'objet de l'instinct
d'union sexuelle est la reproduction et, donc, la préservation des espèces. L'impérieux appétit sexuel
masculin doit être canalisé vers la possession de femmes de la même race, ainsi que d'éléments
comme le territoire et le pouvoir, qui sont nécessaires pour les conserver.

36. La pornographie dégrade la nature de tous ceux qui s'y impliquent. Une belle femme nue est une
oeuvre d'art ; une caméra entre ses genoux pour explorer ses parties intimes est de la pornographie.

37. Une race dont les hommes ne combattront pas jusqu'à la mort pour conserver leurs femmes, et
s'unir avec elles, disparaitra. Tout homme blanc dont les instincts sont sains éprouve du dégoût et de
la répulsion lorsqu'il voit une femme de sa race avec un homme d'une autre race. Ceux qui
contrôlent aujourd'hui les médias et les affaires du monde occidental enseignent que ce dégoût est
un tort et une honte. Il l'appellent "racisme". De même que le mot "nationalisme" signifie la
promotion de sa nation, "racisme" signifie la promotion de la vie de sa propre race. C'est peut-être
le mot le plus honorable qui existe. Tout homme qui désobéit à ces instincts est contre-Nature.

38. Dans une nation, une culture, une race ou une civilisation malade ou mourante, la résistance
politique et les valeurs traditionnelles sont traitées de crimes abominables, et persécutées en tant
que tels, par des inquisiteurs déguisés en patriotes philanthropes.

39. Un Peuple qui ignore son passé gâchera le présent et détruira le futur.

40. Une race doit honorer, par-dessus tout, ceux qui ont donné leurs vies ou leur liberté pour la
préservation du peuple.

41. Le peuple, c'est à dire les membres de la Race, constitue la Nation. La loyauté raciale doit
toujours transcender les frontières géographiques et nationales. Enseigné et compris, ce principe
mettra fin aux guerres fratricides. Les guerres ne doivent pas être faites pour le bénéfice d'une autre
race.

42. Les chefs de la Nation ne sont pas des maîtres, ils sont des serviteurs et des gardiens. Ils ne
doivent pas servir pour obtenir des gains personnels. Choisissez pour chef celui qui n'a pas d'intérêt
à accumuler les biens matériels.

43. Choisissez et jugez vos chefs, ou gardiens, ainsi : ceux qui cherchent sans cesse à réduire le
pouvoir du gouvernement, ont bon coeur et bonne conscience. Ceux qui cherchent à augmenter le
pouvoir du gouvernement sont de vils tyrans.

44. Aucun gouvernement ne peut rien donner à qui que ce soit, qu'il ne l'ait d'abord pris ailleurs. Le
gouvernement est, de par sa nature même, de la confiscation légale. Un gouvernement limité est un
fardeau nécessaire à la défense nationale et à l'ordre interne. Tout ce qu'on y ajoute joue au
détriment de la liberté individuelle et générale.

45. Les lois organiques fondamentales, c'est à dire la Constitution de la nation, ne doivent pas être
amendables autrement que par le consentement unanime de tous les partis, et en présence de tous
les partis. Sans cela, les portes sont ouvertes à la forme la plus dangereuse, la plus mortelle, de
gouvernement : la démocratie.

46. Dans une démocratie, ceux qui contrôlent les médias, et donc les esprits des électeurs, ont un
pouvoir que n'auraient pas osé rêver les rois et les dictateurs.

47. La façon la plus simple de décrire une démocratie est celle-ci : trois personnes forment un
gouvernement, chacune ayant une voix. Puis, deux d'entre eux se votent le droit de voler les biens
du troisième.

48. Les derniers stades de la démocratie consistent en guerres étrangères, parce que le système
moribond tente de se préserver en pillant les autres nations.

49. En démocratie, ce qui est légal est rarement moral, et ce qui est moral est souvent illégal.

50. A une démocratie succède toujours un homme fort... que certains appellent dictateur. C'est le
seul moyen de restaurer l'ordre dans le chaos causé par la démocratie. Sélectionnez votre homme
fort avec sagesse ! Il doit être un gardien jusque dans son coeur. Il doit être quelqu'un qui ait prouvé
que son seul but dans la vie est de préserver le peuple. Son dessein ultime doit être la restauration
d'une Loi basée sur les Lois parfaites de la Nature.

51. Un système politique fera n'importe quoi, aura recours à toutes les corruptions et brutalités
nécessaires, pour préserver son pouvoir.

52. On ne peut mettre fin aux tyrannies sans recours à la force.

53. Ceux qui trahissent, dissimulent leurs forfaits sous des proclamations de patriotisme.

54. La propagande est une composante majeure dans tous les systèmes politiques, qu'ils soient
séculiers ou religieux ; la propagande mensongère est la composante majeure des systèmes
politiques sans principes. Tous les systèmes tentent de convaincre leurs sujets que le système est
bon, juste, bénéfique et noble, ainsi que digne d'être défendu et perpétué. Plus la propagande est
philanthropique, plus elle est suspecte.

55. Le pouvoir politique, en dernière analyse, est créé et maintenu par la force.

56. Un système politique, religieux ou séculier, qui fait des appels incessants au patriotisme, ou qui
a besoin de verbosité et de rhétorique pour se maintenir, est une tyrannie déguisée.

57. La propagande est une arme nécessaire et légitime dans tous les combats. Les éléments d'une
propagande efficace sont : la simplicité, l'émotion, la répétition et la brièveté. D'autre part, puisque
les hommes croient ce qu'ils veulent croire, et puisqu'ils veulent croire ce qu'ils supposent être leur
intérêt, la propagande efficace doit faire appel à l'intérêt supposé de ceux chez qui elle est
disséminée.

58. Les tyrannies disent ce que l'on doit penser ; les hommes libres apprennent à penser.

59. Prenez garde aux hommes qui augmentent leurs richesses en parlant. En particulier, prenez
garde aux avocats, ou aux prêtres qui nient la Loi Naturelle.

60. Le patriote, conduit dans les donjons de l'Inquisition ou sous la hache du bourreau, sera le plus
bruyamment condamné par ses anciens amis et alliés : car ils espèrent ainsi échapper au même sort.

61. La douce Déesse de la Paix ne vit que sous le bras protecteur du Dieu de la Guerre en armes.

62. La Loi organique fondamentale d'une Nation doit établir, de façon claire et irrévocable, la
spécificité de l'identité du groupe racial et culturel homogène pour le bien-être duquel elle a été
formée, et que l'existence continue de la Nation est uniquement vouée au bien-être de ce seul
groupe.

63. La race ou la culture qui en laisse une autre contrôler ou influencer n'importe lequel des
éléments suivant disparaitra :

1) Les organes d'information.
2) Les institutions pédagogiques.
3) Les institutions religieuses.
4) Les postes politiques.
5) La création de la monnaie.
6) Les institutions judiciaires.
7) Les institutions culturelles.
8) La vie économique.

64. Des Lois justes n'ont pas besoin d'être longuement expliquées. Leur simplicité et leur brièveté
les rendent irrévocables.

65. Les émotions de l'homme sont bien plus efficacement touchées par la parole que par l'écrit. C'est
pourquoi une tyrannie réagira plus violemment aux réunions de dissidents qu'aux livres et aux
pamphlets.

66. La Loi organique fondamentale de la Nation, ou n'importe quelle loi, est proportionnelle en
pertinence à la volonté et au pouvoir de la faire appliquer.

67. Un Peuple désarmé ou non-militant sera réduit en esclavage.

68. Certains disent que la plume est plus puissante que le sabre. C'est possible. Néanmoins, la
parole sans l'épée n'a aucune autorité.

69. Les tyrannies sont généralement construites pas à pas et enveloppées de noble rhétorique.

70. La différence entre un terroriste et un patriote est le contrôle de la presse.

71. Les jugements des gardiens, des chefs, doivent être conformes à la Loi naturelle et tempérés par
la raison.

72. Le matérialisme est bas et destructeur. Les gardiens d'une Nation doivent constamment mettre
en garde contre l'esprit matérialiste et combattre celui-ci. L'acquisition de richesses et de propriétés,
nécessaire au bien-être d'une famille, et obtenue de manière honorable, est juste et bonne.
L'exploitation, notamment par l'usure, détruit la Nation.

73. Le matérialisme pousse les hommes à rechercher des statuts artificiels à travers les richesses et
la propriété. Les vrais statuts sociaux s'obtiennent au service de la Famille, de la Race et de la
Nation.

74. Le matérialisme conduit finalement à la consommation compulsive, inutile, qui, a son tour,
conduit au viol de la Nature et à la destruction de l'environnement. C'est contre-nature. Les vrais
gardiens de la Nations doivent être purs de tout matérialisme.

75. La fonction de commerçant ou de marchand est de fournir un mode d'échange. On ne doit pas
tolérer qu'un marchand encourage le matérialisme et la consommation inutile.

76. Les seules fonctions légitimes de l'argent sont celles d'un moyen d'échange et d'une réserve de
richesse. L'usure (intérêts), à n'importe quel pourcentage, est un crime grave, qui ne doit pas être
toléré.

77. Une nation avec une aristocratie d'argent, d'avocats et de marchands, deviendra une tyrannie.

78. La façon la plus simple de décrire un système usuraire, centrée sur la banque, est la suivante :
les banquiers demandent la propriété de la Nation comme caution pour leurs prêts. Avec les intérêts,
d'avantage d'argent leur est donné qu'il n'en ont créé avec les prêts. Donc, finalement, les banquiers
contrôlent la Nation.

79. L'usure (les intérêts), l'inflation, l'oppression fiscale, sont des vols hypocrites et détruisent la
structure morale de la Nation.

80. Les richesses obtenues sans sacrifice ni travail honnête seront, en général, mal employées.

81. Rien dans la Nature n'est statique ; soit la force augmente et croît, soit elle dégénère et meurt.

82. Le respect se gagne : il n'est ni exigible, ni acquis.

83. Evitez l'homme querelleur, car son venin empoisonnera votre propre nature.

84. L'auto-discipline est la marque d'un homme supérieur.

85. La mesure d'un homme est la bonne humeur dans l'adversité.

86. Un sot juge les autres sur leurs paroles. Un homme sage les juge sur leurs actes et leur
accomplissement.

87. Dans nos relations et nos interventions, comme partout dans la Nature, chaque action produit
une réaction. Ce que nous plantons sera récolté - et, si ce n'est par nous, ce sera par d'autres.

88. Voici les Signes incontestables que la Nation est mourante. Si vous observez l'un d'entre eux,
vos gardiens sont des traîtres :

1) Métissage et destruction de la race fondatrice.
2) Destruction des unités familiales.
3) Oppression fiscale.
4) Corruption du Droit.
5) Persécution et répression contre ceux qui mettent en garde la Nation contre ses erreurs.
6) Immoralité : drogues, ivrognerie, etc.
7) Infanticide (aujourd'hui appelé avortement).
8) Destruction de la valeur de l'argent (inflation et usure).
9) Etrangers dans le pays, culture étrangère.
10) Matérialisme.
11) Guerres à l'étranger.
12) Gardiens (chefs) qui recherchent les richesses et la gloire.
13) Homosexualité.
14) Religion non-basée sur la Loi Naturelle.

samedi 14 octobre 2017

Le péril juif


Aux jeunes Blancs nous ne le dirons jamais assez : méfie-toi du juif, ne lui tourne jamais le dos. Les juifs ont soutenu toutes les guerres au Moyen-Orient pour le compte d'Israël. Le choc des civilisations voulu par l'internationale juive (judéo-christianisme contre islamisme) a peu de rapport avec la guerre raciale en cours. Les bougnoules ressentent leur infériorité raciale comme une injustice. Ils se servent de l'islam pour justifier leur haine des Blancs. La Race Blanche est en état de légitime défense sur son propre sol (sur son espace vital).

Les juifs soutiennent la paix raciale en Occident (l'immigration, le métissage et la tolérance) et la guerre contre l'islamo-fascisme au Moyen-Orient. Les juifs (de BHL à Attali en passant par Fabius) veulent que nous sacrifiions notre vie pour Israël, mais en aucun cas (((ils))) ne veulent nous voir défendre notre race.

Contrairement à la guerre contre l'islam, la guerre raciale est nécessaire à la survie de la Race Blanche. La paix juive imposée au monde blanc sera notre tombeau, une race qui se laisse envahir et remplacer n'a plus sa place sur cette terre. Toutes les guerres que nous avons faites pour le compte d'Israël (en Irak, en Libye, en Syrie ...) se sont retournées contre nous. Les juifs se sont servis de nous pour renforcer d'Israël, et pour nous contraindre à accueillir les "réfugiés". Faisant d'une pierre, deux coups !

     

La Race Blanche doit identifier le juif comme notre ennemi le plus dangereux. Toute alliance avec des Sémites de religion juive se retournera inévitablement contre nous. L'islam n'est pas notre problème; LA RACE est notre problème. Les Sémites de religion musulmane peuvent voiler leurs femmes, les exciser, les lapider, les amputer, les défigurer à l'acide... Les pratiques religieuses de ces sauvages ne nous concernent pas.

La seule chose qui a de l'importance, c'est la défense de la Race Blanche, ici et maintenant, sur notre propre sol. Et non dans des guerres entre Sémites qui nous concernent en rien.

RAHOWA!

Le "suicide" de la Race Blanche - William Luther Pierce


Une nouvelle vidéo de William Pierce traduite en français : http://www.aldebaranvideo.tv/index.php?post/William-Luther-Pierce-Le-suicide-de-la-race-Blanche

L'extrême droite antiraciste

Notez la présence du lilliputien Louis Aliot à droite entre les 2 nègres.

En France, l'extrême droite antiraciste est systématiquement relayée par Alain Soral. Le site égalité (avec les nègres) et réconciliation (avec les bougnoules) a longtemps fait la promotion des Le Pen.

Le 28 janvier 1958, Jean-Marie le Pen déclarait devant l'assemblée nationale :

"Je prétends qu’il y a dans la masse musulmane une profonde aspiration à faire partie d’une entité nationale et à participer en tant que citoyens égaux à une nation. Cette nation, je l’affirme, peut être la France. La solution adoptée alors aurait le double mérite de satisfaire les aspirations nationales des Musulmans et de concorder avec l’intérêt de la France.

Ce qu’il faut dire aux Algériens, si nous voulons en faire des Français, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d’eux, c’est qu’ils ne sont pas un fardeau ou que, s’ils le sont pour l’instant, ils seront, au contraire, la partie dynamique et le sang jeune d’une nation française dans laquelle nous les aurons intégrés. On s’est attaché trop souvent aux aspects secondaires de la situation, à des questions importantes, certes, mais qui ne sont pas fondamentales : le paupérisme de la population, la démographie galopante, alors que l’obstacle majeur à la création d’une communauté unitaire résulte de l’aspect sociologique du problème. Les institutions musulmanes ou d’origine musulmane, les us et coutumes, le mode de vie, aboutissent à créer dans la population musulmane une psychologie sociale particulière. Mais les causes de cette situation sont-elles irréversibles ?

En analysant les facteurs sociologiques d’une situation qui crée le particularisme algérien, on tente souvent d’expliquer le phénomène par la religion ou la race et, considérant ces deux facteurs comme immuables, on en tire argument pour douter de la possibilité d’assimilation ou pour la nier. J’affirme que, dans la religion musulmane, rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire. Sur l’essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale. D’autre part, je ne crois pas qu’il existe plus de race algérienne qu’il n’existe de race française."


source : https://ludovicyepez.wordpress.com/2017/07/19/qua-reellement-dit-jean-marie-le-pen-le-28-janvier-1958-sur-lislam-et-les-algeriens-a-lassemblee-nationale/

L'antiracisme est son fonds de commerce.

Ce discours social antiraciste a tout pour plaire à Ali Sourate et à sa clique de traites. C'est toujours la ligne portée par Marine le Pen et son compagnon Louis Aliot. 

L'antiraciste Bruno Gollnisch qui a fondé une famille avec une Asiate est régulièrement relayé par E&R. Même chose pour l'ancien skinhead d'origine libanaise Serge Ayoub. Le métissolâtre Bruno Gollnisch a également rendu hommage à égalité et réconciliation : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Bruno-Gollnisch-salue-les-Francais-issus-de-l-immigration-membres-d-Egalite-Reconciliation-47911.html

Il y a aussi cette ordure de Varg Vikernes (complaisamment traduite par E&R) qui nous explique que les Blancs les moins intelligents sont ceux qui défendent leur race. Quant à Florian Phillipot, lui et les siens sont partis en guerre contre l'expression "Français de souche" car elle nie (je cite) "la conception civique, c'est-à-dire républicaine, de la nationalité".

On ne peut pas séparer l'antisémitisme du racisme. Ceux qui s'y sont essayés se sont retrouvés malgré eux dans le camp des bougnoules.
Il n'y a pas de plus noble cause que la défense de la Race Blanche, sortez de votre confort bourgeois, rejoignez notre Eglise.

NOTRE RACE EST NOTRE RELIGION.
RAHOWA!

Le Camerounais M'bala M'bala soutient Danièle Bonobo

    

La nationalité française refusée à une Allemande après 25 ans de vie sur le territoire


MIDI LIBRE : Antje Wichmann vit en France depuis 25 ans et travaille à l'office de tourisme.

Résidant en France depuis 25 ans, fonctionnaire territoriale stagiaire, on lui refuse la nationalité française. Antje Wichmann est Allemande, en couple avec un Français, et son fils est Franco-Allemand.

Par choix personnel, elle a souhaité acquérir la nationalité française après avoir pris connaissance d'un accord franco-allemand facilitant les naturalisations entre les deux pays et dont a bénéficié (((Daniel Cohn-Bendit))).

Sa demande ajournée

Elle a formulé sa demande en 2016, car elle se sent plus proche de ce pays que de l'Allemagne. Antje travaille, elle a passé dix ans à l'office du tourisme des Saintes-Maries-de-la-Mer, a fondé une société qui a retenu l'attention d'Arte, puis est devenue fonctionnaire territoriale stagiaire à l'office du tourisme de Roquemaure lorsqu'il a été repris par le Grand Avignon, stage d'un an obligatoire qui devrait voir, à terme, sa titularisation en janvier.

Elle pensait mériter de devenir française, mais l'administration en a décidé autrement et a ajourné sa demande de deux ans car “l'examen de votre parcours professionnel, apprécié dans sa globalité, ne permet pas de considérer que vous avez réalisé pleinement votre insertion professionnelle”.

Antje ne comprend pas cette décision : “Ma démarche est purement personnelle et ne m'apporte aucun avantage particulier. La France et l'Allemagne sont mes deux pays. Dans le contexte des événements actuels, je me sens même plus proche de la France, c'est pour cela que cette décision me touche autant.”

Sans remettre en question la décision de la préfecture, son désarroi interpelle, car qui peut alors prétendre acquérir la nationalité française si des candidatures comme la sienne sont rejetées ?

source : http://www.midilibre.fr/2017/10/10/gard-la-nationalite-francaise-refusee-apres-25-ans-de-vie-sur-le-territoire,1572451.php

Par contre tout est fait pour faciliter l'arrivée des Algériens : http://www.algerie-focus.com/2017/03/visa-schengen-nouveaux-assouplissements-accordes-algeriens-a-partir-mois-davril/ 

Dreux : des élus de droite (LR) suppriment le cochon d’une affiche car la ville compte 55% de musulmans


L'ECHO REPUBLICAIN - Le projet d’affiche pour la foire de Dreux a fini en eau de boudin. La faute à un petit cochon qui a provoqué un débat tiré par la queue. 

La 838e foire de Dreux était placée sous le signe de l’Alsace. En référence à sa choucroute et sa charcuterie, l’une des affiches mettait un cochon dessiné en scène. Mais ce cochon rose plus sûrement sorti d’un dessin animé que d’une porcherie a mis le feu aux poudres : peut-on afficher un cochon sur les murs d’une ville qui compte une importante communauté musulmane de religion et de culture ?

Et, curieusement, ce sont plutôt les conseillers non-musulmans de l’entourage du maire qui s’y sont opposés avec force plutôt que les élus de culture musulmane.

Le maire, Gérard Hamel, a tranché et choisi une affiche sans cochon, suivant en cela ce que l’un de ses collaborateurs constatait sur les réseaux sociaux : « Pas de problème d’organiser une fête sur le thème de l’Alsace dans une ville qui compte 55 % de musulmans. » Mais il considère que le cochon serait une « provocation ».
 
Gérard Hamel (LR) : "Je n'ai voulu vexer personne".

À l’opposé de cette réflexion, celle de Naïma M’faddel N’tidam, l’adjointe au maire avait déjà milité pour le maintien des crèches de Noël dans l’espace public.


dimanche 8 octobre 2017

Nous sommes des raciaux-socialistes


Adolf Hitler était un national-socialiste. Il plaçait l'intérêt de son peuple (Volk) au-dessus des divisions de classes. Nous autres Créateurs plaçons LA RACE au dessus de l'individu. La liberté individuelle ne doit pas porter atteinte à l'intérêt général (LA RACE). Notre règle d'Or dit : "Ce qui est bon pour la Race Blanche est la plus haute vertu et ce qui est mauvais pour la Race Blanche est le péché ultime."

Un homme peut s'enrichir à millions, tant que cela ne se fait pas au détriment de sa communauté raciale. Une femme peut jouir de son corps tant que cela ne porte pas atteinte à son patrimoine racial.

L'individualiste de droite veut jouir sans entrave; il niera sa propre communauté raciale si celle-ci peut lui faire perdre argent, confort et prébendes. L'hyperclasse mondialisée est en grande partie juive; mais pas seulement. Elle est secondée dans sa sale besogne par une armée d'individualistes. Ces individualistes sont dans une lutte à mort contre leur propre espèce. Tant que ces traitres ne seront pas rétribués par un juste châtiment; ils persisteront dans la voie du péché.

La Race Blanche forme un tout, les meilleurs éléments de notre race ne doivent plus se maintenir à l'écart. L'Eglise du Créateur a besoin de tous les talents. Il n'y a pas de plus grande cause que la défense de la Race Blanche.

RAHOWA!

La guerre de survie juive - Arnold Leese


Ecrit avant la Deuxième guerre mondiale par le chef de la Ligue impériale fasciste, ce livre offre une analyse cinglante de la façon dont l’argent du pouvoir juif, le bellicisme, les ambitions impérialistes et la haine de tout ce qui n’est pas juif de ces derniers, précipitent les nations non-juives dans des guerres sans fin, sous couvert de propagande « pacifiste-humanitaire », du droit à la démocratie et à la « liberté » pour tous les peuples de la terre.

Arnold Leese soutenait que, derrière les troubles du monde à cette époque, il y avait une conception judéocentrique qui avait pour objectif de construire un état policier mondial juif sur les ruines des nations non-juives.

L'auteur réfute chaque argument donné à l'époque sur la raison pour laquelle la Grande-Bretagne a dû entrer dans la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup sont semblables à celles qui ont été données plus tard sur l'invasion de l'Irak, de la Lybie, de la Syrie, etc.

Cet ouvrage, qu’Arnold Leese a écrit après avoir été emprisonné pour avoir parlé contre les juifs, montre comment Hitler voulait la paix avec la Grande-Bretagne, mais les juifs internationaux, eux, voulaient un conflit et une guerre, et ils ont obtenu ce qu’ils voulaient.

Ce livre a été traduit par Valérie Devon, il peut être commandé sur : http://www.lulu.com/shop/arnold-s-leese/la-guerre-de-survie-juive/paperback/product-23356958.html

D.P : « Ils reviennent ! »



Le célèbre livre de Maurice Bardèche peut être téléchargé sur : http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/07/29/Bardeche-Maurice-Nuremberg-Ou-la-terre-promise-Tome-1