vendredi 20 mars 2015

La république nie l'existence de la race blanche

 

Lors d'un procès mettant en cause les propos haineux d'un rappeur envers la race blanche. La justice a estimé que les «Français blancs dits de souche» ne constituent pas un «groupe de personnes» au sens de la loi française.

La 17e chambre affirme que cette notion «ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique», que «la blancheur ou la race blanche» n'est «en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français» et que «les Français blancs dits de souche ne constituent pas un groupe de personnes» au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, qui régit principalement la liberté d'expression en France.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !