vendredi 24 avril 2015

La Judée contre Rome


Les deux valeurs opposée "bon et mauvais", "bien et mal" se sont livré en ce monde, pendant des milliers d'années un combat log et terrible; et bien que depuis longtemps la seconde valeur l'ait emporté, aujourd'hui encore il ne manque pas d'endroits où la lutte se poursuit avec des chances diverses. On pourrait même dire que, depuis lors, elle a été portée toujours plus haut et que, par ce fait, elle est devenue toujours plus spirituelle : en sorte qu'il n'y a peut-être pas aujourd'hui de signe plus distinctif pour reconnaitre une nature supérieure, une nature de haute intellectualité que la rencontre de cette antinomie dans ces cerveaux qui présentent pour de telles idées un véritable champ de bataille.

Le symbole de cette lutte tracée dans des caractères restés lisibles au-dessus de toute l'histoire de l'humanité c'est "ROME contre la Judée, la Judée contre ROME" . Il n'y a pas eut de point jusqu'à ce jour d'événement plus considérables que cette lutte, cette mise en question, ce conflit mortel. ROME sentait dans le Juif quelque chose comme une nature opposée à la sienne, un monstre placé à son antipode; à Rome, on considérait le Juif comme "un être convaincu de haine contre le genre humain" : avec raison, si c'est avec raison que l'on voit le salut et l'avenir de l'humanité dans la domination absolue des valeurs aristocratiques, des valeurs romaines.

La Généalogie de la morale,
Friedrich NIETZSCHE.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !