vendredi 29 mai 2015

Manuel Valls va créer une brigade de lutte contre la haine

La haine judéo-républicaine.

Le gouvernement français sous la direction de Manuel Valls lance la censure active du net. Des unités militaires de gendarmerie mais aussi de police seront chargées de repérer les discours jugés politiquement et idéologiquement déviants par le régime.

“L’unité nationale de lutte contre la haine sur Internet” devrait être mise en place cet été, dans le cadre du plan de répression des opinions identitaires.

Ces unités seront chargée de faire le lien entre les différents sites Web et les autorités dans le cadre de la surveillance des échanges politiques entre individus sur internet. Elle pourra par exemple envoyer des recommandations ou des avertissements à Google, Facebook ou Twitter si ces derniers ne modèrent pas eux-mêmes les contenus jugés illégaux, sans même qu’il n’y ait de jugement.

Le ministère de la police entamera donc la censure active d’internet au profit du régime et singulièrement du Parti Socialiste Français.

Elle sera enfin chargée de créer et d’animer des “cyberpatrouilles” destinées à traquer les propos identitaires afin d’enquêter sur leurs auteurs et éventuellement les présenter à la justice politique du régime.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !