samedi 11 juillet 2015

La solution finale de la question blanche

 L'immigration de remplacement est un projet génocidaire.


Calderoli (Ligue du Nord) « Les Italiens se suicident par désespoir, mais les clandestins sont entretenus : ce sont des meurtres d’état » impression :

Pas un jour ne se passe sans que les faits divers rapportent la nouvelle  de retraités, d’entrepreneurs, d’artisans ou de chômeurs italiens qui se suicident par désespoir, pour avoir été expulsés, pour avoir perdu leur emploi, ou pour n’avoir pas été en mesure de boucler leurs fins de mois. Toutes ces tragédies doivent peser comme du plomb  sur la conscience de ceux qui continuent à parler à tort et à travers, et à légiférer en faveur des envahisseurs, pendant qu’ils se fichent de nos compatriotes qui, même après une vie de travail et d’impôts payés, se retrouvent en difficulté.

Ils seront tenus de répondre, et pas seulement sur le plan électoral, de ce qui constitue de vrais meurtres d’Etat: il y aurait de l’argent pour aider notre peuple, mais il est utilisé, par choix politique, pour fournir le vivre et le couvert, et tout le confort, à ceux qui n’ont en réalité pas le moindre droit de mettre le pied sur le sol italien. On préfère entretenir pendant des années des centaines de milliers de clandestins et laisser se suicider des  milliers d’Italiens: Ce n’est peut-être pas un  crime horrible, ça ? Ce n’est pas du racisme pur ?

Ensuite ils osent même nous traiter de xénophobes, à la Ligue, ceux-là même qui ont fait ce choix démentiel .

 A  la lumière des scandales qui sont apparus sur la gestion des centres d’accueil et sur le « business » de l’immigration, on en vient à se demander si ils ne le font pas par pur intérêt, puisque d’autres pays se moquent royalement des diktats de Bruxelles et des traités européens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !