dimanche 27 septembre 2015

Drépanocytose : le grand remplacement s'amplifie !


Cette maladie génétique touche principalement les populations qui n'ont pas achevé leur processus évolutif (nègres & bougnoules). Elle s'étend maintenant aux métis. 

Les métis entrent rarement dans les statistiques de la drépanocytose, alors qu'ils peuvent également être touchés par la maladie.

Comme on peut le voir sur la carte : en Ile-de-France, en 2014, 69,06 % des nouveaux-nés ont été dépistés, car considérés comme « à risque ».
En d’autres termes, en 2014, en Ile-de-France, 69,06% des nouveaux-nés avaient un ou deux parents  originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord ». Ce chiffre s’élevait à 67.90% en 2013, 65,95% en 2012, à 60 % en 2010 et à 54,15% en 2005.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !