vendredi 16 octobre 2015

L'Eglise catholique belge appelle à l'ouverture des frontières

Libérez-vous du judéo-christianisme.

L'Eglise catholique en Belgique, par la voix de ses évêques, a lancé aujourd'hui un appel à "l'ouverture des frontières" et à une "solide politique de l'accueil" des migrants, qui doit donner la priorité "aux plus vulnérables", sans distinction de leur religion ou de leur "rentabilité" économique.

"Les évêques belges estiment qu'un pays ne peut refuser d'accueillir des personnes vraiment dans le besoin", indiquent les représentants de l'Eglise belge dans un communiqué qui fait suite à l'appel du pape François à la mobilisation des catholiques en faveur des réfugiés. "L'accueil ne peut être soumis à des conditions qui angoissent ces personnes (...) Ils ne peuvent se sentir obligés de mentir, d'inventer une histoire ou de changer de religion pour être mieux accueillis. Les plus vulnérables doivent être prioritaires, et non pas les personnes les plus rentables économiquement", soulignent les évêques de Belgique.

Dans leur déclaration, les évêques appellent "les propriétaires, les paroisses et les associations à mettre à disposition" des logements et à collaborer à l'accueil, à la formation et à l'éducation des réfugiés. Ils demandent également à la population "de ne pas céder à la peur ou à l'incompréhension".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !