dimanche 8 novembre 2015

Florilège guenonesque

. . .

1 commentaire:

  1. Honk ! honk ! (salut ! salut !) La brave ministre au racisme exacerbée par sa négritude en vient à force de propagande holocaustique à comparer la venue de la jeunesse en surnombre dans les contrées ou le planning familial n'a pas réussi à s'implanter correctement, à l'exode de 1939.

    Sur les routes de France, sur ordre de la propagande socialiste de l'époque des gens qui furent désarmés par la politique de l'infamie, fuyaient les hordes"nazis". Les stukas au son trident de leur sirène mitraillaient les colonnes de ces pauvres gens, traumatisant à vie les enfants, les femmes, tuant hommes, chevaux. Tout cela pour que l'avance des colonnes de ravitaillement ne puissent apporter ravitaillement et armes sur le front. Je le sais, Ma mère en fut témoin et en porte encore la souffrance.
    Toutefois, sa pire peur furent les bombardement "alliés" sur les villes de France, dont la sienne. Nous ne citerons pas l'endroit (anonyme il nous faut être, sinon représailles - Le juste prix à payer pour être gouverner par la chienlit juive et ses habituels akum serviles en livrant la Patrie à l'étranger), juste le fait qu'elle fut détruite à 95% et progressivement reconstruite sur plus de 30 ans. La madame aux sceaux de l'aisance qui lui sert de vide-haine contre ceux qui lui firent obtenir vie et éducation et à la mesure de son métissage.

    Négritude, comme cela doit être difficile d'être noir, de cette différence. De supporter cette couleur à chaque reflet dans le miroir de la médiocrité qui reflète cette tare à leur yeux. Dans un ouvrage de Saint-Yves d'Alveydre : La mission des juifs (merci à ceux qui le mire en ligne), nous lisons que l'homme noir est en fin de race, appeler à disparaître dans sa dégénérescence. Nous retrouvons cela dans les écrits d'Alice A. Bailey, lorsque elle explique les races et sous-race dans les ouvrages ayant trait au Nouvel âge. Combien d'autres ésotéristes chantre de la race et grands maîtres révérés par ceux (nos dirigeants frangin la truelle et autres bidule du genre) qui trahissent les textes de l'occulte actuellement dans les mains impures du pouvoir, l'affirme aussi.

    N'est-ce pas pathétique ?

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !