vendredi 25 décembre 2015

Déchéance de nationalité, la colère de Cohn-Bendit

  

Remettre en cause la nationalité des arabo-terroristes, c'est remettre en cause la nationalité des juifs.

Cette façon de raisonner est tout à fait logique, puisque juifs et arabes partagent une haine commune, la haine de la Race Blanche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !