samedi 12 décembre 2015

Les associations juives font condamner valeurs actuelles pour avoir dénoncé l'invasion


Il fallait toute la morgue et la haine des juges rouges de Christiane Taubira pour oser, trois semaines après les attentats de Paris et Saint-Denis, commis par une dizaine de criminels étrangers, agissant au nom de l’islamisme, condamner un journal pour avoir dénoncé l’invasion et l’islamisation. C’est ce qui est arrivé à Valeurs actuelles dont le directeur de publication a écopé de 2 000 euros d’amende pour « provocation à la discrimination ».

L’hebdomadaire avait publié en une la photo d’une « Marianne », figure symbolique représentant la République qui a organisé l’invasion, cachée sous un voile islamique. Le titre du numéro était : « Naturalisés l’invasion qu’on nous cache », avec les mentions « Deux Français sur trois contre les naturalisations massives de Valls », « Islam, immigration : comment la gauche veut changer le peuple » et « Le poids des musulmans n’a cessé d’augmenter ».

Le journal devra publier dans un prochain numéro un communiqué judiciaire et son directeur Yves de Kerdel devra payer un total de 1 002 euros de dommages et intérêts aux quatre associations juives et associées qui avaient porté plainte : l’Union des étudiants juifs de (sic) France (UEJF), SOS Racisme, la Maison des potes et la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !