dimanche 3 janvier 2016

Apolline de Malherbre avoue sa judéité en Israël

  

Il suffit de prononcer le mot "français(e) de souche" devant Apolline de Malherbre pour que celle-ci fasse une crise d'hystérie !

Aurait-elle été victime d'un inceste dans son enfance ?

2 commentaires:

  1. Allez, encore une ! C'est invraisemblable !
    "incroyablement vivant" ? Merci l'avortement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas clair, bien que sa gueule fasse très juive, elle se dit juste fille de "juste"...en clair, pour arriver à la téloche : être Juif, ou fils/fille de juste ! comme les Aubrac, mais eux, juifs eux-mêmes...

      Supprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !