samedi 9 janvier 2016

Les Allemandes trahies par des femmes complices de l’islam du viol



Alors que plus de 150 femmes allemandes, sidérées, terrifiées, horrifiées, subissent les centaines de mains obscènes, les doigts violeurs, le sexe barbare conquérant, la violence sauvage de la prise de butin, France Inter nous prévient contre les amalgames nauséabonds et l’instrumentalisation de l’extrême droite, hier matin et encore ce matin 7 janvier.

Alors que, lors d’un jour de fête, les slips et les collants sont arrachés, les tendres chairs écartelées, tuméfiées, les cheveux agrippés, les têtes renversées, les corps tirés par les jambes, leurs béances exhibées, souillées, dans l’excitation du stupre le plus bas, le plus infâme, le plus barbare, la vraie « bête immonde » stimulée par les rires de ces centaines de bouches, de gueules sauvages affamées, venues pour prendre, se servir, détruire, jouir jusqu’à la mort, notre mort, la leur, le maire de Cologne ose demander à ces femmes d’arrêter de vivre et de se soumettre, et Merkel demande que soit acceptée et intégrée l’intolérable violence importée ! Comme l’affirme ce criminel syrien appréhendé par la police et cité par le Bild et Le Spiegel : « Je suis Syrien. Vous devez me traiter gentiment. Mme Merkel m’a invité. » Un autre a déchiré son Visa de résidence sous les yeux de la police et leur a dit: « Vous ne pouvez rien faire contre moi, je peux en avoir un nouveau demain. »

Alors que la chancelière allemande livre ses concitoyennes, et par conséquent l’ensemble des Européennes, aux hordes islamiques barbares issues d’une culture archaïque qui ravale la femme à un champ de labour et la « mécréante » à une esclave sexuelle doublée d’une bête de somme, les grotesques féministes de salon, le 14 janvier prochain, décerneront le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes (qui) récompensera cette année Giusi Nicolini, maire de Lampedusa en Italie pour son action courageuse et pionnière en faveur des réfugiés !

Les deux jeunes filles de 14 ans violées dans la nuit du réveillon à Weil am Rhein apprécieront sans doute cette distinction honorifique donnée à l’édile immigrationniste ayant favorisé l’entrée de milliers de clandestins musulmans. Traduction d’une partie d’un article émanant du Baden-Wurtemberg : Un groupe de jeunes hommes aurait violé deux filles de 14 ans durant le réveillon du Nouvel An à Weil am Rhein.(…) Trois des quatre suspects, des jeunes Syriens de 14 à 21 ans, sont en détention provisoire. Un autre de 15 ans encore recherché par la police.

Fausses féministes, vous avez depuis longtemps trahi la cause des femmes, vous défendez « le droit à porter le voile », trahissant les femmes qui cherchent à se défaire de cette servitude, vous abandonnez les Chrétiennes torturées, humiliées, violées en terre d’islam, vous ignorez les jeunes filles asservies dans les cités de non droit, subissant la loi du mâle musulman ! Féministes de pacotille, vous trahissez par soumission au politiquement correct, à l’idéologie gauchiste LGBT, vous abandonnez des centaines de fillettes au couteau de l’exciseuse et des milliers de femmes à l’infâme polygamie, ici en France, sans doute pour ne pas stigmatiser « certaines » populations que vos idéaux si élevés vous interdisent de dénoncer ! Vous êtes grotesques, fières d’avoir fait enlever l’appellation « mademoiselle » des formulaires administratifs, acharnées à chercher partout les manquements à la parité homme-femme, lançant des campagnes « osez le clito », chassant frénétiquement la poupée rose et le camion bleu, comble de l’archaïsme selon vous, etc…

Voilà votre « combat » minable du 21ème siècle alors que vous devriez hurler dans la rue pour dénoncer les vraies persécutions que subissent vos sœurs au Moyen-Orient, en Afrique, en Angleterre (pensez aux fillettes mises en esclavage sexuel par les gangs pakistanais) et aujourd’hui en Allemagne et sans doute bientôt en France ! Lâcheté, félonie ! Aujourd’hui, vous ne voulez pas nommer le coupable, celui qui oppresse les femmes, les réduit en esclavage, détruit les fillettes par les mariages forcés et les grossesses précoces qui leur bousillent le bas-ventre, mutile leur corps, leur visage, les répudie, les prend, les jette, les écartèle, les viole, les frappe, les vole, les insulte. Féministes à la manque, vous trahissez la cause des femmes et vous êtes les complices de celui que vous n’osez nommer, l’ennemi à combattre, l’ISLAM !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !