vendredi 8 janvier 2016

Quand l’Union Soviétique et le réalisateur juif Grigori Aleksandrov créaient le premier film antiraciste de l’histoire

Juifs de droite et de gauche partagent un même projet :
la destruction de la Race Blanche.


En ces temps où l’État Français intensifie la propagande immigrationniste et multiculturaliste en direction des masses pour édifier une société cosmopolite et métissée, il n’est pas inutile d’évoquer l’état totalitaire qui a été le pionnier dans ce domaine de la guerre psychologique :  l’URSS stalinienne sous l’influence d’intellectuels et artistes d’origine juive.

Révolution mondiale, révolution raciale

Avec l’avènement de la révolution communiste en Russie en 1918, le pouvoir – largement dominé par des individus issus de minorités, notamment juives – se lance dans un appel constant à la destruction de la civilisation européenne. Ennemis désignés : le capitalisme bien sûr mais aussi le colonialisme, l’impérialisme, le fascisme.

Autre thème de prédilection de la propagande soviétique : l’antiracisme.

Fidèle au slogan de Marx “Travailleurs de tous les pays, unissez-vous !”, Moscou entreprend de lancer aux pays colonisés comme aux populations de Russie un message sans ambiguïté sur l’avènement d’une humanité racialement métisse, ne connaissant plus d’appartenance autre qu’à la “patrie du prolétariat international”, l’URSS de Staline.



Circus : premier film de propagande antiraciste

En 1936 sort le film “Circus”. Réalisé par le cinéaste d’origine juive Grigori Aleksandrov, c’est le premier film de l’histoire à développer un message à la lutte contre “le racisme” par le métissage race blanche.

L’histoire se déroule aux USA où une actrice de cirque blanche accouche d’un enfant mulâtre, ce qui mène à son exclusion de l’ordre social. Elle se rend ensuite en Russie où elle est accueillie chaleureusement par la population soviétique, préfiguration d’une humanité indifférenciée, seulement unie par son adhésion au communisme stalinien.

Près de 80 ans après sa réalisation, la similarités des images et thèmes du film soviétique dans les médiats de masse occidentaux est plus que frappante. Et en dit long sur les origines et la nature sous-jacente du projet précité.

source : http://breizatao.com/2016/01/04/quand-lunion-sovietique-et-le-realisateur-juif-grigori-aleksandrov-creait-le-premier-film-antiraciste-de-lhistoire/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !