dimanche 21 février 2016

La Grande Guerre, une leçon pour la Race Blanche

Maurice Barrès exhortant les Blancs à s'entre-tuer (1912).


Durant toute sa vie, le nationaliste Maurice Barrès a appelé les Français à mourir pour leur patrie. Ce qui est une absurdité, nous ne devons pas mourir pour notre patrie, mais vivre pour notre Race.

L'esprit revanchard du faux Lorrain Maurice Barrès a été un suicide pour la Race Blanche. Il y a 100 ans exactement, le 21 février 1914, commençait la bataille de Verdun. L'armée française a utilisé des nègres pour tuer nos frères germanophones de Race Blanche. La guerre 14-18 a fait des millions de victimes, la Race Blanche ne s'est jamais vraiment relevée de cette hécatombe.

Les nationalistes des deux côtés du Rhin voulaient en découdre. Chaque camp revendiquait l'Alsace et la Lorraine - plutôt que de s'unir, la Race Blanche s'entre-déchirait.

Le nationalisme ne doit pas être confondu avec le racisme. Le nationalisme est une idéologie alors que le racisme est un instinct naturel (la survie de l'espèce - ou de la Race).

La guerre 14-18 a définitivement déshonoré le nationalisme. Ce n'est pas la France qu'il faut sauver, mais notre Race. La France d'aujourd'hui ne mérite pas d'être sauvée. Terre d'immigration et de métissage, la France restera dans l'histoire le cheval de Troie du tiers-monde lors de l'invasion de l'Europe.

RaHoWa!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !