dimanche 13 mars 2016

Afrique du Sud : Les noirs saccagent leur université au rythme de danses tribales

      

Les populations noires d’Afrique du Sud retournent logiquement à leur état pré-colonial à mesure que l’influence civilisatrice venue d’Europe s’estompe. Les noirs de l’Université de Cape Town ont entrepris de détruire les livres, œuvres d’art et autres monuments de leur établissement fondé par Cecil Rhodes.

Une évolution salutaire qui met un terme au mythe absurde de l’égalité raciale universelle.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !