samedi 23 avril 2016

Dictature antiraciste : 2 ans de prison ferme pour délit d'opinion

                         

Pour s'être contenté de décrire le réel, les fanatiques de l'idéologie antiraciste ont condamné le nationaliste Breton Boris Le Lay à deux ans de prison ferme.

L'article incriminé se contente de décrire le réel :  http://breizatao.com/2015/08/04/ma-condamnation-prefigure-la-votre-vous-deviendrez-les-esclaves-des-musulmans-sur-la-terre-de-vos-ancetres-par-boris-le-lay/

L'appareil judiciaire anti-blanc a voulu faire un exemple. Le camp de la haine (la haine des Blancs) compte ainsi se maintenir au pouvoir et continuer en toute impunité sa politique de grand remplacement.

C'est une grave erreur, l'amplification de la terreur pourrait au contraire déboucher sur une réaction de la part des Blancs injustement persécutés. Les Blancs ne sont pas seulement persécutés pour leurs opinions, ils sont aussi discriminés et poursuivis pour ce qu'ils sont : les derniers représentants d'une Race Blanche toujours présente en Europe !

source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/deux-ans-de-prison-ferme-contre-lultranationaliste-breton-4177409

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !