samedi 9 avril 2016

Emmanuel Macron a tout pour devenir président


L'ancien employé de la banque Rothschild a reçu l'investiture d'Israël en septembre 2015. Tout candidat à l'élection présidentielle française doit valider sa candidature en allant se prosterner au mémorial de la shoah de Yad Vashem. Emmanuel Macron a fait "son devoir" en septembre 2015. Cette information, pourtant capitale, avait été occultée par les médias (les Juifs).

Après s'être prosterné devant le peuple auto-élu, le ministre de l'économie a rappelé qu'il était favorable au grand remplacement (génocide blanc) : 

En visite au mémorial de la Shoah à Yad Vashem, le ministre tient à mesurer ce qui a touché le peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale : « quand l’homme oublie la dignité, il peut faire les pires choses ». Selon ses propos, à la lumière de la Shoah, il faut tirer les conséquences des événements récents, dans lesquels des dizaines de réfugiés ont perdu la vie dans des conditions inhumaines. Malgré les problèmes logistiques que l’accueil massif des réfugiés engendre, c’est cette valeur de dignité qu’il est important de garder en tête. Pour M. Macron, c’est ce nouveau défi qu’il faut prendre en compte à la lumière de la Shoah.

On comprend mieux l'enthousiasme des médias (des Juifs) et des milieux financiers (en grande partie juifs) après le lancement de son nouveau mouvement politique « En marche ! ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !