vendredi 22 avril 2016

Israël recrute !

L'apartheid c'est bon pour Israël, seulement pour Israël !


Lundi 11 avril, le suprémaciste juif Alain Jakubowicz dénonçait la "supercherie antiraciste" dans Libération :

Il y a encore trente ans, la cartographie de la haine était simple à établir : le racisme et l’antisémitisme étaient d’extrême droite. D’un côté, les héritiers de la Résistance, et de l’autre, ceux de Vichy. L’antiracisme avait son propre «mur de Berlin».

Depuis, le monde a changé, les murs sont tombés, les fronts se sont multipliés. Le mouvement antiraciste est resté figé dans des réflexes et des pratiques datées. Faute d’avoir mesuré ces changements profonds, il a manqué la mise à jour de son logiciel et son adaptation aux nouvelles frontières de la haine. A contrario de ses adversaires, il n’a pas su s’adapter à la révolution numérique. Il a tardé à comprendre que l’extrême droite n’avait plus le monopole du racisme et de l’antisémitisme et a laissé le champ libre à l’expression de nouvelles radicalités. Ce retard à l’allumage tient aussi à la mystification, qui s’est présentée à l’opinion sous les traits d’un antiracisme adapté aux identités plurielles - issues de l’immigration, marquées par la mémoire de l’esclavage, la colonisation - et affilié à la gauche. C’est sous ce masque pervers que la haine a, par effraction, trouvé refuge.

source : http://www.liberation.fr/debats/2016/04/11/la-supercherie-antiraciste_1445434

Dans les années 80, l'internationale juive a fondé SOS RACISME afin de détourner la jeunesse arabo-musulmane de la cause palestinienne; et la lancer à corps perdu contre la France, le Front national et Jean-Marie le Pen. Le plan a fonctionné jusqu'en 2003, date à laquelle Dieudonné s'est retourné contre la communauté organisée, après son sketch chez Fogiel.

Face à la montée de l'antisémitisme dans les banlieues, l'internationale juive a retourné sa veste. Elle entend ainsi recruter de nouveaux gogos (cette fois-ci chez les Blancs) prêts à se sacrifier pour Israël et le peuple juif. C'est pour cette raison que la LICRA poursuit symboliquement le racisme anti-Blanc.

3 mois de prison ferme dans une affaire de « racisme anti-blanc » où la LICRA était partie civile :
 
Dans un arrêt du 29 mars 2016, la Cour d’Appel de Lyon a condamné à trois mois de prison ferme Monsieur Hakan O. pour injures à caractère racial après avoir qualifié Monsieur Christian D. de « sale français, sale blanc » lors d’une altercation intervenue à bord d’un TER Mâcon-Lyon le 9 juin 2014.


Cette condamnation alourdit la décision prononcée en première instance par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône en introduisant une peine de prison ferme.

Pour la seconde fois dans ce type de dossier, la LICRA a décidé de se constituer partie civile et était représentée à l’audience par Maître Philippe Genin. Toutes les formes de racisme sont en effet condamnables, d’où qu’elles viennent et indépendamment de la couleur de peau, de l’origine ou de la religion de la victime.

Si le racisme anti-blanc est un phénomène relativement marginal au regard des autres formes de racisme ou de l’antisémitisme, il doit en revanche faire l’objet de la même rigueur et de la même réprobation.

La récupération de ce type d’affaire, par l’extrême-droite ou par des officines communautaristes, répond évidemment à une volonté d’instrumentalisation politique qui ne doit en rien empêcher le combat antiraciste. La LICRA entend donc mener ce combat avec détermination et fermeté.

source : http://www.licra.org/3-mois-de-prison-ferme-dans-une-affaire-de-racisme-anti-blanc-ou-la-licra-etait-partie-civile/

Le piège est grossier, durant plus de 40 ans, les Juifs ont soutenu la création d'une nouvelle Andalousie au coeur de l'Europe. Comme à chaque fois, le projet s'est retourné contre eux. Aujourd'hui, ils nous appellent à la rescousse. Méfiez-vous des Juifs, ne leur tournez jamais le dos !

Les Juifs sont des Sémites, ils ne sont pas de Race Blanche.


Israël n'est pas notre problème.
La sécurité des Juifs n'est pas notre problème.

La seule cause qui nous importe, c'est la cause blanche : LA RACE BLANCHE !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !