dimanche 24 avril 2016

Jean Raspail : « Le Sida mental est toujours là »

     

Les mots incarnent des idées.
Les mots sont des drapeaux, des étendards derrière lesquels on se range.

Il ne faut jamais céder au langage de l'ennemi. Certains sont choqués par l'utilisation du terme RACE BLANCHE, et préfèrent l'utilisation d'un terme plus neutre comme PEUPLE BLANC.

C'est une grave erreur, nous devons afficher haut et fort nos couleurs dés le départ. Sans quoi cette première "lâcheté" mènera à d'autres lâchetés aux conséquences funestes pour notre cause. 

Nous devons être des briseurs de tabous. Bannir le politiquement correct dans nos modes d'expression et de pensée.

L'actualité nous donne raison.
L'avenir nous appartient.

Longue vie à la RACE BLANCHE !

1 commentaire:

  1. Merci pour ce témoignage de Jean Raspail.
    Il peut vraiment se dire que le peuple était prévenu,ce troupeau est à l'abattoir et le plus fort,il est content,il est CHARLIE...il aura sa coupe européenne de foot et son tour de France.
    Le frigidaire est plein et le juif accompli la génocide mondial de la Race Blanche.

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !