vendredi 15 avril 2016

La trahison raciale est un crime

L'ennemi racial a bénéficié de nombreuses complicités.


La trahison raciale est le plus grave de tous les crimes, mais elle ne doit pas être confondue avec d'autres types de "trahison" qui n'en sont pas. Une "trahison" idéologique, nationale ou religieuse n'est pas une trahison raciale.

Un Français de Bretagne qui choisit la Bretagne plutôt que la France n'est pas un traître racial. Un Français qui se sent plus Européen que Français, n'est pas un traître racial.

Les Blancs qui ont abandonné la religion de leurs ancêtres (le paganisme) pour se convertir au judéo-christianisme ne sont pas des traîtres raciaux.

Par contre un Blanc qui se convertit à l'islam pour pouvoir se métisser à une arabe est un traître racial.

Les Blancs qui participent au grand remplacement sont des traîtres raciaux.
Les Blancs qui collaborent à l'invasion sont des traîtres raciaux.
Les Blancs qui protègent les arabo-musulmans en France, ou ailleurs, sont des traîtres raciaux ...

Les Juifs ne sont pas de notre race, ils ne peuvent donc pas être classifiés comme traîtres raciaux. Les sémites (juifs ou arabes), les nègres et les asiatiques sont des ennemis raciaux.

C'est le traître racial qui a permis la victoire (temporaire) de nos ennemis raciaux. Sans la collaboration des traîtres raciaux, la colonisation du Nord par le Sud serait impossible. Tant que les traîtres raciaux protégeront nos ennemis raciaux, la remigration sera impossible.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !