lundi 11 avril 2016

L’affaire TayTweets


Tay est cette intelligence artificielle crée par Microsoft qui a beaucoup fait parler d’elle il y a quelques jours. Tay apprend de ses interactions avec les autres usagers de Tweeter. À la base imaginée pour tweeter comme une adolescente de 14 ans, Tay devient «folle» et se met à vénérer Hitler, souhaite un nouvel holocauste, prie pour la mort des nègres, appelle à voter Trump, traite Obama de singe et autres joyeusetés.

Sous l’influence de centaines de tweets antisémites, pro-nazis et pro-Trump, l’AI, qui n’est jamais qu’un robot chatteur amélioré, est dépassée et ses algorithmes lui font répéter ce qu’une majorité d’utilisateurs lui a «appris» sur un sujet donné. L’expérience est hors de contrôle et Microsoft préfère débrancher son AI moins de 24 heures après son lancement.

L’affaire pourrait en rester là et entrer dans la légende d’Internet comme un fait d’armes de 4chan. Mais cette affaire révèle quelque chose de plus profond : l’Homme Blanc n’a pas à craindre de la technologie, c’est lui qui l’a inventée et elle est son alliée naturelle. Cela devient une ritournelle de répéter cela sur ce site, mais je pense qu’il est important de le répéter encore et encore, à l’heure où l’Homme Blanc risque de disparaître et où toute l’extrême-droite est tentée par les démons du conservatisme le plus absurde, par les traditionalismes guénonien et catholique, voire carrément par la «décroissance» et la technophobie la plus crasse. La technologie est ce qui a toujours permis à l’Homme Blanc non seulement de survivre mais également de se répandre sur toute la planète et de prendre la position dominante sur toutes les autres races de la Terre.

Au XIXème siècle, la population blanche mondiale tournait aux alentours de 45%, elle n’est plus aujourd’hui que d’environ 17%. Le christianisme moribond du XIXème siècle, totalement décrédibilisé auprès des peuples Blancs et rejeté  par eux après le triomphe des Lumières et de la Révolution Française, décide de se tourner vers les sous-races colonisées et apporte avec ses missionnaires des innovations comme la médecine et l’hygiène, ce qui eu pour effet de décupler leur nombre. Voilà pourquoi aujourd’hui nous avons perdu toutes nos colonies et pourquoi aujourd’hui l’Europe subit une invasion migratoire.


Ce n’est qu’un exemple montrant qu’une mauvaise utilisation possible de la technologie, comme c’est particulièrement visible en Occident avec la virtualisation croissante des relations, la robotisation à outrance (Internet des objets), la passivité, le développement du tiers-monde, etc mais c’est également une arme de combat que nous maîtrisons parfaitement et qui ne peut que nous servir.

Internet fonctionne sur un modèle monopolistique : la totalité du marché revient au leader. Tout le monde utilise Google parce qu’il est le meilleur et prend 90% du marché de la recherche en ligne; donc 90 % des revenus publicitaires lui reviennent. Qui utilise Yahoo ? Qui connaît seulement Bing ? Sur un réseau informatique, un dominant l’emporte toujours et écrase tout sur son passage. Tay ne fait pas exception : les propos racistes, pro-Trump, pro-blancs ont été majoritaires et ont «convaincu» l’AI du bien fondé de ces opinions et s’est mise à en faire la promotion. À l’heure de la virtualisation de l’économie, des services, des communications, en bref de la virtualisation du réel, c’est le plus grand défi de la Race Blanche : dominer ou être dominé dans un rapport de 1 à 10. Il est urgent de (re)prendre le contrôle d’Internet et des nouvelles technologies. Certes, Tay n’est aujourd’hui qu’un robot twitter duquel on peut rire. Mais lorsque qu’une AI sera équipée de roulements à billes, de membres en acier et de canons de différentes tailles, mieux vaudra s’assurer de savoir sur QUI elle va faire feu, n’est-ce-pas ?

Qu’on le veuille ou non, cette virtualisation est actuellement en marche et elle touchera la planète entière. Refuser cela, abandonner Internet et se réfugier dans des délires décroissants, c’est l’assurance de disparaître à moyen ou long terme. Au contraire, la Race Blanche doit continuer d’avancer sur la voie de l’évolution, et dans le futur mieux vaudra manier avec adresse le C++ que la bêche. Amis Blancs, cessez d’idéaliser le passé, de perdre votre temps en prières ou en collage d’affiches pour des groupuscules tous plus absurdes les uns que les autres mais au contraire apprenez, développez, devenez ingénieur ou biologiste et offrez la planète entière en présent à votre Race !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !