dimanche 24 avril 2016

Souveraineté vs Identité

    

Jacques Sapir est un négationniste, à 30:05, il nie l'existence des races. Le peuple juif est un mélange de plusieurs races : de Séfarades (Sémites), d'Ashkénazes (Sémite) et de Khazars (Blancs convertis au judaïsme - ultra minoritaire, mais constamment mis en avant par le peuple juif pour masquer leur origine orientale). On peut aussi ajouter les Falashas, juifs nègres d'Ethiopie.

Les origines juives de Jacques Sapir (wiki) :

Michel Sapir [le père de Jacques Sapir] est né à Moscou le 8 mai 1915 dans une famille de la grande bourgeoisie juive russe. Son grand-père maternel, Maximilien Epstein, un important industriel de la région de Moscou, était également proche de l'aile gauche du Bund, le parti socialiste juif. Il fut contacté après la révolution d'octobre 1917 par les bolchéviques, pour un poste au Conseil des commissaires du peuple. Après avoir hésité à s'engager pleinement aux côtés des bolchéviques, la famille se replia sur Odessa durant l'été 1918, d'où elle émigra, en partie vers l'Italie et en partie vers la Pologne. Michel Sapir arriva avec ses parents, Ludmilla et Jacob, à Varsovie au début du printemps 1920.

Après avoir fait ses études au Lycée français de Varsovie, Michel Sapir vint à Paris en 1934 pour faire sa médecine. Naturalisé en 1937, il fit venir sa mère en France en 1938 (son père était mort en 1936). Après la défaite de 1940, il devient résistant puis membre du Parti communiste ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !