dimanche 15 mai 2016

Le fait divers du jour - Hérault : il lâche son berger allemand Adolf sur un Maghrébin


FAIT DIVERS - Un homme a été condamné pour avoir lâché volontairement son chien sur son voisin d'origine maghrébine, la semaine dernière à Lunel (Hérault). Le berger allemand répond au nom d'Adolf.

Tel maître, tel chien ? Alors qu'il aidait son père à déménager, un homme d'origine maghrébine a été attaqué par le berger allemand de son voisin, la semaine dernière à Lunel (Hérault). Après avoir ouvert sa porte, le maître aurait volontairement lâché le canidé, rapporte le Midi Libre. Touchée au mollet, la victime a porté plainte.

"Aucune référence au IIIe Reich"

Pendant l'attaque, le maître est resté avec son deuxième toutou, qui répond au nom de Blondi, le même que le chien d'Adolf Hitler, a assuré Me Lauren Daguet, l'avocate du plaignant. Il aurait même stimulé Adolf en lui lançant : "Chope les Arabes ! Chope les Arabes !". Devant les magistrats, l'individu, âgé d'une quarantaine d'années, a contesté avoir prononcé ces propos racistes, refusant toute référence au IIIe Reich dans l'appellation de ses deux bergers allemands. Il a également nié avoir lâché ses molosses, assurant les tenir par le collier, et conteste donc le fait que l'un des deux mammifères ait mordu l'homme. "Mon client est très athlétique et sportif, il a été atteint dans sa dignité, on lui a lâché les chiens comme sur un vulgaire gibier parce qu'il est d'origine maghrébine", a plaidé Lauren Dauguet.

Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné le coupable à 1 mois de prison ferme, auquel s'ajoutent dix ans d'interdiction d'avoir des chiens. Adolf et Blondi ont pour leur part été confisqués.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !