lundi 16 mai 2016

Toujours plus d’incendies contre les centres pour envahisseurs

      

Le nombre d’incendies criminels en Allemagne contre des centres d’hébergement de réfugiés a fortement augmenté depuis le début de l’année, à 45, a indiqué le président de la police criminelle allemande (BKA), Holger Münch, dans un entretien à la presse samedi.

“Ce qui nous inquiète tout particulièrement c’est que l’ampleur de la violence croît”, a-t-il souligné dans les journaux du groupe de presse Funke. “Cette année, il y a déjà eu 45 incendies criminels”.

Sur l’ensemble de 2015, année où l’Allemagne a vu arriver quelque 1,1 million de migrants, 92 incendies criminels contre des foyers de demandeurs d’asile ont été répertoriés, contre 6 seulement en 2014, selon des statistiques publiées par le BKA fin janvier.

“Les auteurs de ces actes criminels sont en majorité des hommes et près de 80% viennent du lieu où l’acte criminel est commis”, a-t-il ajouté [La plupart des auteurs de ces actes n'ont pas été identifiés, car ils n'appartiennent pas à des organisations politiques légalement enregistrées.].

Le président du BKA a toutefois assuré n’avoir “pas de connaissances sur des structures d’extrême-droite suprarégionales” qui déclencheraient ces incendies [Il s'agit de réactions spontanées, souvent individuelles, échappant à la surveillance des autorités policières. Les structures d'extrême droite légales ("ayant pignon sur rue"), sont généralement tolérées par le système, car elles facilitent le travail de surveillance. D'où l'intérêt pour un mouvement pro-blanc, de bien séparer la vitrine légale, des groupes clandestins.].

Il s’est en revanche déclaré préoccupé par l’augmentation de la violence verbale sur internet qui peut être un tremplin vers le passage à l’acte.

En Allemagne, plusieurs grands médias comme l‘édition en ligne du Spiegel ont fermé leurs forums de discussions sur les sujets liés à l’afflux de réfugiés en raison des tombereaux d’injures déversés par des internautes [La complicité des médias dans l'invasion en cours ne devra jamais être oubliée].

Avec l’arrivée importante de réfugiés fuyant la guerre et la misère [Leur infériorité raciale et la misère qui en découle, ne leur donnent pas le droit de nous envahir, de nous coloniser, de nous remplacer !], l’Allemagne assiste à une montée inquiétante des violences commises contre les migrants sur fond d’ascension de la droite dure et anti-immigration.



1 commentaire:

  1. Et ca c est juste ce qu il veulent bien te laisser savoir ... il en a bien plus que ce que les journeaux allemends veulent bien nous en dire. Un mensonge controlé de la propagande officielle

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !