vendredi 13 mai 2016

Verdun : le concert de "musique" nègre annulé

Samuel Hazard, maire de Verdun.


Le maire de Verdun s'est dit "consterné par la haine de ce pays" sur Facebook. Depuis plusieurs jours, des appels insultants venaient saturer le standard de la Ville.  "Je suis menacé physiquement par ces appels", souligne-t-il. "Des groupuscules menacent même de venir troubler l’ordre public".

Les soutiens, si clairs auparavant, se sont évaporés au fur et à mesure que la polémique enflait. "Finalement, j’ai été lâché", déclare le socialiste. "Sauf par le département de la Meuse qui m’a soutenu". Soutenu aussi par la Région, via les voix de "Philippe Mangin et de Philippe Richert". Lâché aussi par le secrétariat d’État aux Anciens Combattants, qui expliquait dans un communiqué que le concert avait été voulu par la Ville. Le traître a conclu : "C’est difficile à vivre. Je suis très fatigué et atteint psychologiquement". 

Les chialeries de Samuel Hazard n'y changeront rien, il a rejoint la longue liste des traîtres qui seront jugés à la Libération.

2 commentaires:

  1. Heil Kamarade,

    Comme disait un de nos Kamarade actif sur Youtube:"Poussez ! Poussez ! Poussez !"

    Les effets de la guerre psychologique sont terribile. A la lingue ils ne peuvent pas résister à la pression des combatants tapis dans l'anonymat social qui harsellent l'ennemi de nos peuples.

    Il n'y a pas de plus anonyme qu'une carte postal, qu'une cabine téléphonique, qu'une Pierre etc ... Un travail de harsellement continua à la porté de tout et chacun. Une guerre psychologique simple à la porté de tous.

    Poussez ! Poussez ! Poussez !

    Les Nôtres d'abord

    Heil Victoire !

    (((WGR)))

    RépondreSupprimer
  2. le négro donne sa version et il en est fier...

    Alpha Diallo, 31 ans, rappelle qu'il a été « éduqué par la France, terre d'accueil de (s)es parents, terre qui (l)'a vu grandir et permis de vivre de (s)a passion ». « Une terre pour laquelle mon grand-père Alpha Mamoudou Diallo, d'origine guinéenne, a combattu lors de la guerre 39-45 au sein des tirailleurs sénégalais - ces mêmes tirailleurs sénégalais qui étaient également présents lors de la Bataille de Verdun », ajoute-t-il. « Une polémique incompréhensible et inquiétante a malheureusement entraîné l'annulation de ma participation à cette manifestation », relève-t-il.

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !