samedi 9 juillet 2016

François Fillon (LR) soutient l'arabisation de la France

Le problème avec les traîtres de droite, c'est ce sentiment de totale impunité.


« Il y a un certain nombre de gens à droite qui ont une sorte de réflexe pavlovien: dès qu’on parle des musulmans, ils se mettent à éructer », a lancé le député de Paris et candidat à la primaire, en ciblant la démagogie de caniveau de Copé , Ciotti  (son ancien directeur de campagne rallié à Sarkozy) et Pelletier - ainsi que le fameux deux poids deux mesures à la française et son extraordinaire capacité à fermer les yeux sur ces mêmes dérogations qui profitent depuis longtemps, et essentiellement, aux Français de confession juive [Il n'y a pas de  Français de confession juive, pas plus qu'il n'y a de Français de confession musulmane. Il n'y a que des Sémites en attente de remigration]

[...]

Cet accommodement est une « une tradition française depuis toujours » , a clamé François Fillon. « C’est le Général de Gaulle le premier qui avait pris des décisions pour que les fonctionnaires français qui étaient de religion juive ou de religion musulmane puissent, lorsqu’il y avait des fêtes religieuses importantes, ne pas travailler ces jours-là  », a-t-il précisé, avant d’appuyer là où ça fait mal : « Les Français de religion juive sont très intransigeants sur la question des fêtes religieuses », « en réalité, très peu de musulmans profitent de cette situation». [...]


1 commentaire:

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !