dimanche 25 septembre 2016

L’Allemagne donne des leçons de séduction aux "réfugiés"


LE MONDE - Sur le flyer, le rendez-vous était fixé au 6 septembre, à 17 heures, dans un quartier un peu excentré d’Essen, une ville de la Ruhr. Le thème : « Tomber amoureux en Allemagne. »

L’organisateur : Horst Wenzel, présenté comme « un des plus célèbres coachs en matière de flirt ». Au programme : « A partir d’exemples de tous les jours, montrer comment les hommes et les femmes entrent en contact et apprennent à mieux se connaître en Allemagne. » Public visé : pas tout le monde. Sur ce point, le flyer est clair : en haut, il est bien précisé qu’il s’agit d’un « cours de flirt pour les réfugiés ».

Le « cours » a bien eu lieu. Il y avait là des ­Irakiens, des Syriens, des Libanais… Agés de moins de 20 ans pour la plupart. Une journaliste du quotidien Die Welt était également présente. Elle raconte la séance d’introduction un peu abstraite, où il fut question de « pyramide des besoins » et de « niveaux de communication ».

Décrypter les petits gestes

Puis, très vite, les participants sont entrés dans le vif du sujet, avec des conseils sur la façon d’optimiser ses chances de faire des rencontres sur des applications de type Tinder, mais aussi des questions-réponses sur des cas concrets.

Comment draguer une Allemande si on ne parle pas allemand, par exemple ? « Ce qu’il y a de beau, c’est que la plupart des relations commencent avec un baiser », répond le coach. Oui, mais encore ? A défaut de parler la langue de Goethe, chacun peut comprendre le langage du corps. Un regard, un rire sont des signes qui ne trompent pas. Et puis il y a des petits gestes : un léger contact du pied, c’est courant en Allemagne, explique le coach. Et si la fille ne retire pas le sien, c’est bien parti…

Ce « cours de flirt » n’est pas le premier du genre. Il s’agit d’une initiative locale originale qui s’inscrit dans un mouvement plus général. En Allemagne, l’équivalent du Planning familial pilote ou parraine depuis déjà plusieurs années des programmes très sérieux d’éducation sexuelle à destination des immigrés.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !