samedi 10 septembre 2016

Le grand remplacement, un fantasme raciste selon l'OBS


L'OBS - Etre Français, c'est [AUSSI] être européen, blanc et catholique", assène Robert Ménard, le maire d'extrême droite de Béziers, élu avec le soutien du Front national, lundi 5 septembre sur LCI [Le journaleux a retiré le mot "aussi" de la déclaration faite sur LCI].

Cette nouvelle sortie de l'édile biterrois continue de faire de lui un des apôtres des théories d'extrême droite [Robert Ménard, un nazi ! Alors que celui-ci n'a jamais caché sa sympathie pour le peuple auto-élu !], en particulier du concept de "grand remplacement". Le thème fétiche de l'écrivain Renaud Camus, icône du Front national, applaudi à Béziers lors des rendez-vous de la droite dure organisée par l'ancien président de Reporters sans frontières.


Pour résumer cette théorie aux accents conspirationnistes : le peuple français "de souche" serait en train d'être "remplacé" par des hordes de "néo-Français" venus du Maghreb et d'Afrique. Publiée en septembre 2013, la thèse du "grand remplacement" a totalement décomplexé le racisme latent de nombreux militants d'extrême droite, et fait le bonheur de Robert Ménard. Désormais, le maire de Béziers entend diffuser la bonne parole - qualifiée de raciste de toutes parts - lors de ses interviews, se basant sur des justifications plus que bancales.

Le grand remplacement, un fantasme, un concept, une théorie aux accents 
conspirationnistes... selon la journalope Boris Manenti.


Interrogé sur LCI, Robert Ménard assure ainsi :

"Dans une classe du centre-ville de chez moi [Béziers], 91% d'enfants [sont] musulmans. Évidemment que c'est un problème. Il y a des seuils de tolérance. On n'ose pas le dire : 91% d'enfants musulmans, vous ne mettez pas les vôtres dans cette école-là, vous demandez une dérogation à la carte scolaire et vous allez dans le privé. C'est ça la réalité."

Le maire de Béziers n'explique pas d'où sort ce chiffre - les statistiques sur les "origines 'raciales' ou ethniques, ainsi que les appartenances religieuses des personnes" sont en effet interdites. Tout "profilage communautaire" est passible de cinq ans de prison et 300.000 euros d'amende.

Mais cela n'arrête pas Robert Ménard, qui affirmait en mai 2015 que 64,9% des enfants à Béziers sont de confession musulmane, expliquant sans ciller que "les prénoms disent les confessions". Avant de préciser avoir "fait le tour des écoles pour constater que dans certaines, plus de 80%, voire 100%, des enfants sont d'origine musulmane".

Contacté par "L'Obs", Robert Ménard ne souhaite pas donner plus de détails. La mairie de Béziers précise que "le maire ne veut pas rouvrir une polémique déjà tranchée par la justice". Après ses propos de mai 2015, une enquête judiciaire avait été ouverte à Béziers sur un éventuel fichage, avant d'être classée sans suite, faute d'éléments.

Or, la notion de grand remplacement est un pur fantasme puisque, selon la dernière étude de l'Insee et les calculs du "Monde", en élargissant au maximum la notion d'"immigré", seuls 3,1 millions de personnes vivant en France descendent [Auquel cas il faudrait ajouter les ascendants] de migrants venus du Maghreb francophone, d'Afrique et d'Asie. [Qu'en sait-on ? Les statistiques raciales sont passibles de cinq années d'emprisonnement. Voudrait-on nous cacher quelque chose ?]. Soit moins de 5 % de la population française [LOL].

Mais Robert Ménard n'a pas besoin de chiffres. Jeudi 1er septembre, il estimait sur Twitter que la rentrée des classes était "la preuve la plus éclatante du grand remplacement en cours". Sa justification ? "Il suffit de regarder d'anciennes photos de classe", disait-il.


Le vivre ensemble dans une école "française".

L'imprécateur de la droite extrême y va aussi de sa théorie personnelle : "Le vivre-ensemble est une invention, les gens ne veulent pas vivre ensemble, c'est une invention des médias", assure-t-il.

[...]

La LICRA (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) et SOS Racisme ont annoncé à Europe 1 vouloir déposer une plainte contre le maire de Béziers.

source : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160905.OBS7466/robert-menard-apotre-de-la-france-blanche-et-des-chiffres-farfelus.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !