samedi 15 octobre 2016

Guerilla, le jour où tout s'embrasera


Ma critique de cet ouvrage est excessive, certains passages sont croustillants. Mais la fin laisse un mauvais goût dans la bouche. Mieux vaut lire sur ce sujet (la guerre raciale) des romanciers américains.

Le dernier livre d'Obertone dépeint les Français comme un peuple tellement "domestiqué", qu'il en a même perdu l'instinct de survie. Domestiqué par qui ? On l'ignore, l'auteur du livre n'aborde jamais la question juive.

Guerilla est un bel hommage à Charles Darwin, une mise en scène romanesque de la sélection naturelle. Les dégénérés de Race Blanche (gauchistes, écologistes, humanistes, féministes ...) sont impitoyablement éliminés par la nature (les négro-bougnoules). Il faut patienter jusqu'à la moitié du roman pour qu'enfin une infime minorité de Blancs résiste à leur propre destruction.

Tous les traîtres à la Race Blanche ne sont pas éliminés par la nature sauvage. Dans le roman, un justicier vengeur nommé Vincent Gite s'est fixé la mission de "finir le travail". Ce sympathique personnage est malheureusement décrit par Laurent Obertone comme :  
 "Un débris d'humanité, un hybride de haine, de revanche est de folie, un sauvage dégénéré, un chien fou et un loup solitaire. Un fauve humain" [!!!]

S'agit-il de la peur de poursuites judiciaires, ou Mr Obertone a-t-il été - lui aussi - domestiqué ?

- Dans le Camp des Saints de Jean Raspail, les Français se laissaient envahir sans réagir.
- Dans Soumission de Michel Houellebecq, ils se soumettaient à l'islam sans réagir.
- Dans Guerilla, ils se laissent massacrer sans réagir !

Une question terrible se pose : les Français méritent-ils encore leur place sur cette Terre ?
La réponse est pour bientôt.

RaHoWa!

1 commentaire:

  1. Votre critique est plus raisonnable qu'excessive. On aimerait bien qu'Obertone planche sur un Tome 2. Et à défaut, nous lui fournirons "la réponse"!

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !