dimanche 30 octobre 2016

La religion de la shoah


Que les Sémites de religion juive éprouvent l'envie de se venger de la shoah, cela peut se concevoir. Le judaïsme ignore le pardon chrétien et Yahweh est (selon la Thora) un Dieu vengeur et colérique. La volonté des Juifs d'éradiquer la Race Blanche se fonde essentiellement sur le mythe de la shoah.

Le fait que des Blancs se servent de ce prétexte (le mythe de la shoah) pour planifier le grand remplacement relève de la haute trahison. Ces traîtres seront jugés lorsque la Race Blanche aura retrouvé la maîtrise de son destin.


Après la victoire juive de 1945, les Juifs ont fait de leur "extermination" un dogme. La shoah est aujourd'hui la religion de l'Occident. La souffrance des Juifs à Auschwitz a remplacé la souffrance du Christ (*) en croix. Les Blancs doivent se soumettre et se prosterner devant cette souffrance et accepter en silence leur propre disparition. Le mythe de la shoah est la pierre angulaire de l'ethnocide blanc. Les Juifs pensent qu'un monde sans Blanc leur assurera la sécurité éternelle.


(*) Jésus de Nazareth, encore un Juif ! Pourquoi "diable" toujours vouloir se prosterner devant des Juifs ? Alors que les Blancs ont leur propre religion raciale depuis 1973 : LA CRÉATIVITÉ.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !