samedi 31 décembre 2016

Un animal sauvage en liberté, cavale meurtrière dans la Drôme


Les médias ont tenté de camoufler l'origine raciale du singe au couteau. Quatre personnes âgées ont été assassinées par un nègre d'Afrique sur notre sol. Que faisait-il ici ? Nous l'ignorons. 

Extraits du journal Sud Ouest :

Un profil judiciaire "chargé"

L’individu est soupçonné d’avoir tué trois personnes dans la nuit de dimanche à lundi dans la Drôme. Il aurait également agressé trois personnes dans le Vaucluse, s’acharnant notamment à coups de pierre sur une femme d’une soixantaine d’années, "très grièvement" touchée et toujours dans un état grave [elle décèdera de ses blessures].

Le suspect a un profil judiciaire "assez chargé", notamment pour des violences, des vols et du trafic de stupéfiants depuis qu’il est mineur, a précisé une autre source proche de l’enquête. "Il a été incarcéré à Fresnes pendant sept mois et en est sorti le 1er septembre dernier", a précisé le procureur Perrin.

Une femme âgée découpée

Le périple meurtrier aurait débuté dans la nuit de dimanche dans la Drôme. Une femme âgée a été retrouvée morte à Chabeuil. Elle vivait seule dans une maison isolée, sans clôture, en bordure de la route menant à l’aéroport de Valence.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme a fracturé une fenêtre pour s’introduire dans la maison. L’octogénaire était morte à l’arrivée des pompiers, victime de coups portés à l’aide d’une arme blanche.

Deux autres personnes âgées assassinées

Dans un village voisin, à Montvendre, un couple de septuagénaires a été découvert mort au petit matin. Ces victimes présentent elles aussi "des traces d’agression à l’aide d’une arme blanche", a précisé le parquet.

Le véhicule dérobé aux septuagénaires est repéré vers 8h sur l’aire d’autoroute de Grès (Vaucluse), à la suite d’un accrochage et d’une altercation avec deux personnes. Lors d’une tentative de vol à main armée, le meurtrier présumé agresse alors à l’arme blanche le gérant d’un magasin d’une zone commerciale à Orange (Vaucluse), sur un parking, le blessant au ventre avec un couteau.

Il a ensuite frappé [à mort] une femme d’une soixantaine d’années à coups de pierre, à proximité, puis blessé, plus légèrement, un troisième homme au couteau. Le suspect aurait par la suite eu un accident de voiture à Noves (Bouches-du-Rhône), le contraignant à abandonner son véhicule. Il se serait alors fait conduire en direction d’Avignon par un automobiliste...

Une interpellation musclée

Fissenou Sacko  a finalement été arrêté à la gare d’Avignon, non sans mal, selon La Provence qui le décrit comme "un colosse d’1m90". Une cinquantaine de militaires avait été mobilisée. Le suspect a tenté de prendre l’arme d’un gendarme qui l’a arrêté in extremis.

Toujours dans Le Parisien, Jean-Pierre Ollié, psychiatre à Sainte-Anne estime que cette cavale pourrait être due à "une maladie mentale" [comme à chaque fois dans ce genre d'affaire, toutes les victimes étaient de Race Blanche].

40 ans X 12 mois X 2000 euros = 960 000 euros !
L'entretien de ce boucher d'Afrique dans un hôpital psychiatrique nous coutera au moins 960 000 euros. Cet argent aurait pu servir aux mères de notre race en détresse. Quelle honte !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !