dimanche 8 janvier 2017

L’histoire oubliée des 2.150 Réunionnais déportés pour « repeupler nos campagnes »



(((Michel Debré))) est le petit-fils du rabbin Simon Debré (1854-1939). Considérant que la démographie de l'île de la Réunion est une menace pour son développement, Michel Debré organise durant les années 1960 le déplacement de Réunionnais vers la métropole. Il crée pour ce faire le BUMIDOM (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'outre-mer) et le CNARM (Comité national d'accueil et d'actions pour les Réunionnais en mobilité). Dans le même état d'esprit, il fait procéder à partir de 1963 au déplacement, vers la Métropole de plus de 1 600 enfants réunionnais (ces déplacements cesseront en 1982) en vue de repeupler certains départements métropolitains en cours de désertification, notamment la Creuse.

Au professeur Denoix qui s'insurgeait de ces pratiques, il répond dans une lettre : « L'entreprise doit être poursuivie avec d'autant plus de constance qu'elle peut être combinée avec un admirable mouvement d'adoption que nous n'arrivons pas toujours à satisfaire. ».

Le dossier des « Réunionnais de la Creuse » est médiatisé tardivement, plus de cinq ans après la mort de (((Michel Debré))) (source wikipédia).


On retrouve 50 ans plus tard, la même volonté juive d'éradiquer la Race Blanche chez un (((Nicolas Sarkozy))).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !