samedi 14 janvier 2017

Un envahisseur africain viole et engrosse la fille de 12 ans d’une famille italienne qui voulait être son ami


BLANCHEUROPE - La bourgeoisie aime paraître. Maintenant que les yachts sont devenus plus abordables, ils ont trouvé un nouveau symbole de statut qui va rendre jaloux les voisins : adopter un enfant réfugié africain de 31 ans.

C’est très amusant, jusqu’au moment où la fille de 12 ans de la famille est violée et engrossée.

Perugia Today :

"Une fille de 12 ans a été mise enceinte après un viol, la police a arrêté l’ami de la famille âgé de 31 ans.

Selon la mise en examen, l’étranger de 31 ans, résident de longue durée de Terni et avec un casier judiciaire vierge, a abusé sexuellement une amie de famille de 12 ans, qui a fini enceinte. L’homme a été arrêté par la brigade mobile après l’ordre du juge d’instruction Federico Bona Galvez. Comme établi par la police, il fréquentait la maison de l’enfant et aurait eu l’opportunité d’être seul avec elle.

L’homme de 31 ans a été identifié après une enquête longue et délicate en écoutant les témoignages des amis et de la famille de la fille de 12 ans, débutée fin 2015 et coordonnée par le procureur Raffaele Iannella, quand la fille, connue du violeur suspecté, s’est plaint d’abus aux membres de sa familles à l’hôpital.

Les docteurs, après vérification, ont découvert que la fille était enceinte. Âgée de 12 ans, elle était dans le quatrième mois de grossesse et ne pouvait pas obtenir d’avortement, parce qu’elle était au-delà de la douzième semaine de grossesse. Le bébé est né il y a quelques mois et a été confié aux services sociaux pour adoption."

Le mot « écoeurant » ne décrit pas le début de l’horreur que cela représente. Dans un cas semblable, l’avortement devrait être non seulement possible, mais obligatoire.

Les médias italiens ne sont pas aussi étroitement censurés que ceux de l’Allemagne ou de la Suède, mais l’Italie a malgré tout autant d’immigrés (mais des pires, puisque les « réfugié »-violeurs sont principalement négroïdes), et est sur la voie pour être détruite avant 100 ans. […] L’Italie reçoit des hordes d’immigrés économiques depuis la Libye, et le gouvernement italien comme l’Union Européenne n’ont aucune volonté pour faire quoi que ce soit pour y mettre fin.

Plus de viols, plus de meurtres, plus d’émeutes, plus de dépravations. Si nous ne nous levons pas et ne pulvérisons pas le judaïsme politique, Rome sera réduite en gravats.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !