dimanche 5 février 2017

Canada : un peuple debout pour ovationner sa propre destruction

     

Le racisme est un instinct naturel, chaque espèce - chaque race - préfère les siens aux autres, aux étrangers, aux intrus. Tous ces élus du peuple debout pour ovationner leur propre destruction sont des malades souffrant de la haine de soi. Ce déni de soi nous a été transmis par le judéo-christianisme, qui voit en toute Homme (sans distinction de race ou d'origine) une créature façonnée à l'image de dieu. Cette haine de soi a été dopée par la victoire juive de 1945 et son cortège de mensonges.

L'enfant est naturellement raciste jusqu'à l'âge de 9 ans. A partir de 10 ans, l'enfant prend conscience que cela est "mal", il commence à réprimer ses préférences raciales et ses préjugés raciaux (indispensables à la survie de l'espèce) pour ne pas être exclu du groupe social auquel il appartient. Cette auto-répression de la conscience de soi se poursuit à tous les stades de la vie : durant l'adolescence, l'âge adulte et la vieillesse. Le mal est si profond, qu'une partie importante de la population blanche est incurable.

Toute la question est de savoir si la partie malade entraînera dans sa chute la partie saine. Ou si la partie saine parviendra à se couper de la partie malade ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !