dimanche 12 février 2017

La Bible de l'Homme Blanc - Chap. LXIX


Credo du Créateur n°69

Créativité et Gouvernement

La structure gouvernementale n’est pas le problème. Dans notre credo, nous avons déjà mentionné l’importance colossale qu’ont les gouvernements dans les effets qu’ils ont sur nos vies et sur la survie de notre race. Cependant, nous avons peu écrit sur le genre de gouvernement Blanc que nous désirons en tant que gouvernement de l’avenir, une fois que nous aurons disposé de la pestilence juive.

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi nous n’avons pas abordé la question de la structure gouvernementale et n’avons pas l’intention de le faire, ni dans ce livre, ni dans LA RELIGION ÉTERNELLE DE LA NATURE.

I - La question du gouvernement est un sujet complexe et aurait besoin de plusieurs livres pour être proprement traitée.

II - La Race Blanche est la plus capable de toutes les races de l’Histoire en ce qui concerne l’organisation gouvernementale. L’art de gouverner, en soi, n’est pas un problème pour notre race. Les Romains avaient efficacement et effectivement résolu cette question il y a deux mille ans. Ils dirigeaient proprement un empire mondial. Même si cet empire fut finalement, après mille ans, détruit et démantelé, ce n’était pas du à une déficience de l’organisation gouvernementale. Ce fut principalement du à deux facteurs : (a) L’illustre race Romaine s’est éteinte parce qu’elle ne se reproduisait plus, et (b) de l’intrusion de la Chrétienté Juive. Je répète – la décadence de l’empire Romain n’était pas due à des déficiences dans leurs lois ou dans leur organisation gouvernementale. Le seul vrai problème, était, et reste, de prendre et garder le pouvoir hors des mains du Juif parasite. Ce n’est pas tant un problème du structure du gouvernement qu’un problème d’attitude philosophique et religieuse à l’égard de notre race. C’est pourquoi L’ÉGLISE DU CRÉATEUR se concentre sur un credo racial et religieux fort. Encore une fois – notre premier et principal problème n’est pas l’art de gouverner mais de redresser la pensée de l’Homme Blanc.

III - Dans les temps modernes, l’exemple du gouvernement modèle est pour nous réalisé dans le gouvernement National-Socialiste d’Hitler. C’était le plus constructif, créateur, le plus admiré et le plus efficace gouvernement que le monde ait connu. Si nous voulons réapprendre l’art de gouverner, tout ce que nous avons à faire est d’étudier cette organisation et de l’utiliser comme point de départ d’améliorations futures.

IV - Nous ne sommes pas dogmatiques sur la question du gouvernement en soi et ne l’envisageons pas comme quelque chose de figé et de valable pour tous les temps, mais comme un organisme vivant, en développement, qui est sujet à changements et améliorations au fur et à mesure du temps.

Puisque cependant, la future structure sociale de la Race Blanche telle que nous l’envisageons sera intégrée et combinée à notre credo religieux, plusieurs idées fondamentales doivent être clarifiées.

Les meilleurs intérêts de la Race Blanche. Comme nous l’avons dit plusieurs fois auparavant, nous sommes pas intéressés par les labels de la société dans laquelle nous vivons. Nous ne sommes pas intéressés de défendre une marque précédente, utilisée pour gouverner les systèmes politiques et économiques précédents, que ce soit sous les noms de démocratie, de républicanisme, de socialisme, de capitalisme, de libre-entreprise, ou que sait-je encore. La plupart de ces idées ont été inventées par les Juifs et utilisées par eux pour exploiter et détruire la Race Blanche. Alors, posons donc le credo fondamental sur le gouvernement du point de vue de L’ÉGLISE DU CRÉATEUR :

Nous sommes uniquement intéressés par le type de société organisée qui servira les meilleurs intérêts de la Race Blanche.

Globalement, ce type société organisée ne contient pas seulement le gouvernement, mais aussi la religion, l’éducation, la génétique, l’économie, la santé, la science et la technologie, l’environnement, et tous les autres facteurs qui influent sur le bien-être de la Race Blanche.

Prérequis de base. Ayant établi ces principes globaux, nous CRÉATEURS envisageons les prérequis suivants pour un gouvernement viable, efficace, et le plus bénéfique aux meilleurs intérêts de la société Blanche de l’avenir :

I - Une telle structure de gouvernement doit être constituée intégralement du point de vue racial – i.e, ce qui est le meilleur pour la Race Blanche.

II - Comme nous l’avons montré dans La Religion Éternelle de la Nature, toute organisation valable doit incarner le Principe du Chef.

III - Le credo de notre philosophie de gouvernement ne doit pas être différent de notre approche religieuse. Au contraire, la religion et le gouvernement doivent être harmonisés et fusionner en une seule et même fonction, servir les meilleurs intérêts de la Race Blanche. Puisqu’il en est ainsi, les structures organisationnelles des deux se confondront au point où elles seront indistinguables l’une de l’autre.

IV - Nous regardons la totalité de cette petite planète comme la seule et unique maison de la Race Blanche et l’objectif à long terme pour la Race Blanche est d’habiter toutes les zones viables de cette planète. Notre but est donc de créer un programme mondial, pas un point de vue nationaliste étriqué et divisionnaire où une nation Blanche serait acculée aux autres. Il est donc dans notre intérêt d’aider (a) chaque nation à se libérer de la pestilence Juive, et (b) lorsque nous aurons réussi à le faire, collaborer avec chacune d’elles pour coloniser et installer ces douces et bénéfiques zones sur la planète Terre.

V - De la même manière que nous voulons un système universel de poids et de mesures (le système Métrique) en tant que bénéfice majeur pour notre société raciale Blanche, nous voulons un langage universel (le Latin) en tant que bénéfice majeur pour unir et faciliter les communications de notre peuple à l’échelle mondiale. Puisque les avancées gigantesques de la technologie et de la communication rendent ce monde de plus en plus petit, nous envisageons le jour où la société mondiale Blanche bénéficiera aussi d’un moyen d’échange universel, plutôt que d’une Babylone de monnaies fluctuantes.

VI - La seule facette du gouvernement que les Romains n’ont pas réussi à résoudre est la question de la succession. La succession des empereurs n’était ni bien préparée ni facile. Les plus qualifiés des hommes n’étaient d’ailleurs pas ceux destinés à succéder. Trop souvent, la succession s’accomplissait après une guerre civile sanglante.

La Succession peut être résolue. Toutes ces difficultés n’étaient pas nécessaires. Nous ne devons pas conclure que parce que les Romains ont échoué, que le problème de la succession est insolvable. Les Juifs l’ont résolu dans leurs Protocoles et il s’agit simplement d’appliquer le sens commun.

Dans la future société Blanche, nous devrons prendre de dures mesures pour que le Chef au sommet du gouvernement n’est pas seulement l’homme le mieux doué et le plus qualifié disponible, mais qu’un tel homme a été rigoureusement entraîné au cours d’une vie pour ce grand et épuisant travail. Nous suggérons donc que les étapes suivantes soient appliquées :

(a) Un nombre de jeunes hommes particulièrement doués doivent être sélectionnés pour être entraînés dans une école spéciale de gouvernement. Ce programme doit être permanent.
(b) Un corps permanent d’anciens (similaire au Collège des Cardinaux) aurait le pouvoir de sélectionner le Chef (mais pas parmi leurs membres).
(c ) Les termes du mandat doivent être spécifiquement délimités, par exemple, un mandant est limité à une décennie, et un tel Chef ne doit diriger qu’une seule fois. De cette façon les meilleures énergies du Chef peuvent être employées dans l’âge d’or de sa vie, pour que le peuple ne souffre pas des afflictions de la sénilité qui ont tant condamnées les monarchies dans le monde.

VII - Pour finir, nous voyons un gouvernement Blanc mondial comme étant inévitable.

Coopération mondiale. Ceci n’est pas utopique ni radical. Le fait est que les Juifs l’ont maintenant, et que nous ne le réalisons pas. Ils gouvernent, exploitent et détruisent la Race Blanche sous la direction d’un gouvernement Juif mondial au moment où nous écrivons ces lignes, et le font déjà depuis plus ou moins quelques siècles.

Nous ne voyons pas ce gouvernement mondial comme un problème insoluble, mais comme une évolution. Avant que nous puissions construire une telle organisation de façon productive, bien des étapes intermédiaires devront être franchies et développées. Mais à long terme, avec le développement de la science et de la technologie, avec des ressources naturelles de plus en plus rares, il est inévitable que le monde futur, habité exclusivement par la Race Blanche, sera organisé sous l’égide d’un gouvernement mondial unifié.

Un tel gouvernement doit, encore une fois, être organisé sur les principes que nous avons établis dans ce chapitre, dédié à la promotion des meilleurs intérêts de la Race Blanche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !