dimanche 12 mars 2017

Le christianisme selon Nietzsche


Le christianisme, né de racines judaïques, intelligible seulement comme une plante de ce sol, représente le mouvement d'opposition contre toute morale d'élevage, de la race et du privilège : - il est la religion anti-aryenne par excellence : le christianisme, la transmutation de toutes les valeurs aryennes, la victoire des évaluations des Tchândâla (*), l'évangile des pauvres et des humbles proclamé, l'insurrection générale de tous les opprimés, des misérables, des ratés, des déshérités, leur insurrection contre la race, - l'immortelle vengeance des Tchândâla devenue religion d'amour...

Friedrich Niezsche - Le Crépuscule des idoles.

(*) Tchândâla : la caste indienne la moins élevée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !