vendredi 24 mars 2017

Pays du Maghreb : un jeune sur cinq veut émigrer


LE POINT - "Un jeune sur cinq dans les pays arabes analysés veut émigrer. Une proportion qui atteint les 53 % dans le cas de la Tunisie", souligne la fondation CIDOB (Centre des affaires internationales de Barcelone), qui a coordonné l'étude, dans un communiqué diffusé en Espagne.

Six ans après le "printemps arabe", elle constate que "la principale motivation qui pousse ces jeunes à vouloir partir est, une fois de plus économique: trouver un emploi digne et de meilleures conditions de vie".

"Contrairement à ce qu'on pouvait attendre, plus le niveau d'éducation est important, plus le désir d'émigrer est renforcé", assure le communiqué.


Pour un des experts ayant réalisé l'étude en Algérie, Nacereddine Hammouda, "ce qui est remarquable, c'est que le fait d'arriver à l'université renforce le désir d'émigrer". "Le jeune pense qu'il peut valoriser ses compétences dans un pays plus développé économiquement et qu'elles seront gâchées s'il reste", explique ce statisticien économiste au Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (Cread), interrogé par l'AFP en Espagne.


La classe moyenne blanche - longtemps restée indifférente au sort des "petits blancs" - va devoir choisir son camp (elle est à son tour victime de la mondialisation).

Face au tsunami migratoire qui s'annonce, les Blancs socialement les mieux intégrés doivent rejoindre notre cause (la défense de la Race Blanche). L'Eglise du Créateur a besoin de vos compétences.

Cessez de vous rouler dans la fange démocratique. N'attendez pas l'échec du Front national en 2022 pour nous rejoindre. La lutte pour la Race Blanche se prépare dès maintenant. Nous avons suffisamment perdu de temps !

 RaHoWa!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !