dimanche 9 avril 2017

États-Unis : Stephen Bannon évincé par Donald Trump du Conseil de sécurité


LE PARISIEN - Steve Bannon, conseiller controversé de Donald trump, a perdu sa place au sein du prestigieux Conseil de sécurité nationale, signe des ajustements en cours au sein de la Maison Blanche après des débuts chaotiques.

La nomination au sein du "NSC" de cet ancien patron du site d'extrême droite Breitbart News avait provoqué une vive polémique aux Etats-Unis, des élus des deux bords dénonçant la "politisation" d'un organe discret mais particulièrement stratégique à la Maison Blanche, chargé de conseiller le président en matière de sécurité et de politique étrangère.

Tentant de présenter cette décision comme un aboutissement logique, l'influent conseiller, contempteur virulent de "l'establishment" et des élites, a essayé de faire diversion en taclant l'administration de Barack Obama. "Susan Rice (ex-responsable de cet entité) avait instrumentalisé le NSC (...) et j'ai donc été placé au NSC pour nous assurer qu'il soit "désinstrumentalisé", a-t-il asséné dans un communiqué.

[...]

Derrière le style tapageur de Donald Trump, cette figure discrète a pris une grande envergure, alimentant les fantasmes de certains qui voient en lui un "président Bannon", véritable maître du Bureau ovale et promoteur de certaines de ses initiatives les plus controversées, comme le décret anti-immigration. 

[...]

Son départ s'accompagne aussi d'un retour vers une structure plus traditionnelle du Conseil de sécurité nationale, avec la réadmission officielle des directeur du renseignement (DNI), directeur de la CIA, et du plus haut gradé américain, le général Joe Dunford, écartés lorsque Steve Bannon était entré.

Simple hasard ou signe des temps ?

Steve Bannon n'était pas dans les jardins de la Maison Blanche mercredi pour assister à la conférence de presse de Donald Trump et du roi de Jordanie. (((Jared Kushner))), gendre discret et homme de confiance de Donald Trump qui semble gagner chaque jour en influence, était, lui, au premier rang. Main dans la main avec son épouse, Ivanka Trump.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !