vendredi 23 juin 2017

Allemagne : 36 perquisitions chez des citoyens opposés à l'immigration de repeuplement

Les traitres sont le maillon faible du système. 
Tout repose sur eux.

LE MONDE - La police allemande a procédé à une série de perquisitions coordonnées au domicile de 36 personnes ayant publié des commentaires haineux sur le Web, a annoncé la police fédérale ce 20 juin.

Dans la majorité des cas, les personnes visées sont soupçonnées d’appels à la haine et à la violence raciste et liées à l’extrême droite allemande. Deux militants d’extrême gauche sont aussi concernés, d’après la police fédérale, et une personne soupçonnée d’avoir harcelé des internautes en raison de leur orientation sexuelle. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent jusqu’à cinq ans de prison.

« Le fait que de nombreux messages appelant à la haine continuent d’être publiés illustre la nécessité pour la police d’agir. Notre société ne doit pas tolérer un climat de peur, de menaces, d’incitations à la violence et d’autres choses punies par la loi, qu’elles se déroulent dans la rue ou sur Internet », a dit le directeur de la police fédérale, Holger Münch, cité dans un communiqué.

Cette opération en forme de démonstration de force intervient alors que l’Allemagne cherche des solutions face à l’augmentation du nombre de messages haineux en ligne dans le pays, qui visent principalement les réfugiés et immigrés – le pays est, de loin, celui qui a accueilli le plus de réfugiés en Europe. Le gouvernement d’Angela Merkel a par ailleurs engagé un bras de fer avec les réseaux sociaux, qu’il accuse d’insuffisamment modérer leurs plates-formes. Un projet de loi prévoit de durcir très sévèrement les sanctions pour les entreprises du Web qui ne modéreraient pas assez vite les contenus qui leur sont signalés.

Il y a un an, après un premier coup de semonce du gouvernement allemand, Facebook s’était engagé à modérer sous vingt-quatre heures les contenus signalés dans le pays – le gouvernement fédéral notait, dans un rapport publié le mois dernier, de nets progrès de la part du premier réseau social au monde, ainsi que de YouTube et, dans une moindre mesure, de Twitter.


Si ce blog tient un discours qualifié par nos ennemis "de haineux", il n'incite nullement à la violence. Nous sommes dans un combat purement religieux, répandre la Créativité pour remettre à l'endroit la pensée de l'Homme Blanc.

Quant à la haine, elle est essentiellement présente chez nos ennemis, qui veulent détruire une Race Blanche dont ils nient même l'existence.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !