jeudi 15 juin 2017

Ilich Ramírez Sánchez dit le Chacal ou encore Carlos, modèle des pourritures de la "dissidence"


PROFESSEUR Z - Ilich Ramírez Sánchez dit le Chacal ou encore Carlos, modèle des pourritures de la "dissidence".

Depuis plusieurs années, Alain Soral et Dieudonné M'Bala M'Bala via leurs réseaux tentent de faire passer l'une des pire vermine sud américaine pour un héro, d'en faire un modèle pour les français qui ne supportent plus l'état actuel de leur pays.

Ilich Ramírez Sánchez, sang-mêlé sud américain, est issu d'une famille de grand bourgeois "communistes" vénézuéliens. Son père, richissime avocat, va l'élever dans la haine du Blanc, chose très courante en Amérique centrale où les sang-mêlés sont à leur juste place par la force des choses. Il passera sa jeunesse dans la débauche et la luxure.

Mu par une haine viscérale de l'Homme Blanc, le Chacal va tout au long de sa vie pour justifier ses massacres et ses carnages, où il pulvérisera des dizaines et des dizaines d'Européens, se servir de l'idéologie juive bolchévique, et enfin de l'islam. Cela lui servira à embrigader des dizaines de terroristes pour commettre de très nombreux attentats sur le sol Européen.
C'est un parcours classique chez les sous races et sang-mêlés : pour justifier leur soif d'abomination, de massacres gratuits de ce qui est pur, ils se parent d'un dogme, religieux ou non. Sánchez va donc partir du communisme pour finir musulman, en passant par la Palestine, un classique chez les déchets biologiques.

Il influence depuis le milieu des années 2000, depuis sa cellule de prison en banlieue parisienne, tout le milieu de la "dissidence". Marc-Edouard Nabe, Alain Bonnet dit Alain Soral, Dieudonné M'Bala M'Bala, et toutes leur clique d'avocats homosexuels et autres malades mentaux qui gravitent autour d'eux.

Dieudonné et Soral sont depuis toujours, entre autre, pilotés par ce boucher islamo-communiste. Leurs discours visent à systématiquement justifier les attentats des sous races sur le sol des Nations historiquement blanches. Ils usent d'un conspirationnisme relevant de la paranoïa juive, avec humour pour l'un, sophisme bolchévique pour l'autre. Ils justifient la présence des sous races en Europe ainsi que toutes les monstruosités que cela implique pour les Blancs d'Europe de l'Ouest que de devoir subir le péril de ces corps étrangers infâmes.

Si la "dissidence" vise à faire du Chacal un modèle, un héro pour les français, cela ne relève absolument pas de l'opportunisme. Mais s'inscrit dans un tout parfaitement cohérent. Depuis les débuts de sa carrière dans le monde du showbizness judéo-homosexuel parisiard, Alain Soral a toujours promu le système bolchévique juif plutôt que le système capitaliste juif. Les objectifs sont simples : remplacement de la population blanche par des races inférieures, bâtardisation du sang blanc (Soral ira même jusqu'à vouloir adopter des malgaches), promotion de l'étranger et ringardisation de la culture européenne ancestrale.

Tout est bon pour mettre en avant ce qui a fait échouer l'Europe au cours de l'Histoire et ridiculiser ce qui l'a amenée à dominer la terre entière :

- diabolisation des peuples du Royaume-Unis
- diabolisation des allemands et peuples germaniques en général
- diabolisation des peuples scandinaves
- diabolisation de l'Ukraine
- diabolisation de la Suisse
- diabolisation de l'Amérique blanche

- promotion de l'islam
- promotion du Maghreb
- promotion du Proche Orient
- promotion de l'Afrique Noire
- promotion de différents juifs dit anti-impérialistes (anti-blanc)
- promotion du jazz
- promotion du rap
- promotion de l'art dégénéré en général
- promotion du jésuitisme (Marion Sigaut)
- promotion de l'URSS

La liste peux être déclinée à l'infini, car les "dissidents" se rangent automatiquement du côté anti-blanc, pro tiers-monde; même si parfois cela peux être subtil comme lorsqu'ils tentent de diaboliser l'anthroposophie, le Troisième Reich, font la promotion des jésuites et mettent en avant des anti-sionistes, qui ne sont anti-sionistes que par haine du blanc qu'ils amalgament aux israéliens. Tout est bon pour détruire définitivement l'Europe. Ils se font payer par l'Iran ou la Russie, ils distillent sournoisement leurs propagandes. Cette Russie de Poutine qui n'attend qu'une chose, remettre les couverts pour finir ce qu'elle a commencé dans les années 40. Mais cette fois-ci il n'y aura pas d'Allemagne pour défendre l'Europe. Le grand rêve de Soral : voir le drapeau rouge flotter sur la tour Eiffel.


Ilich Ramírez Sánchez dans la dissidence est l'archétype de l'homme nouveau souhaité pour l'Europe, un précurseur. Sang-mêlé venu d'un autre continent pour mettre l'Europe à feu et à sang, pour in fine l'islamiser. Il encense les attentats terroristes, après avoir lui-même tué des dizaines d'Européens dans sa jeunesse, allant jusqu'à fêter les décapitations par Daesh des ressortissants de nos différents pays.

Google vous aidera à retrouver très facilement toute la promotion faite par la dissidence au fil des années pour Carlos et sa vision de l'Europe et du Monde.

Nous vous invitons à boycotter radicalement tous les soutiens de cette "dissidence", qui le plus souvent vont à la gamelle de Soral pour quelques milliers d'euros venue de Russie ou d'Iran (leurs âmes ne valent pas grand chose). Et leur expliquer si vous les croisez ce qu'est l'Europe.

Pour savoir qui collabore à la destruction de notre continent de façon sournoise et lâche au profit de cet islamo-communisme, il vous suffit de vous rendre sur le site de Kontre Kulture.
Vous trouverez une liste de toutes ces ordures...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !