jeudi 6 juillet 2017

Algérie : Abdelaziz Bouteflika demande à nouveau à la France de reconnaître les souffrances liées à la colonisation


20 MINUTES - « Notre peuple exige toujours une reconnaissance de ses souffrances de la part du colonisateur d'hier, la France. » C'est en ces termes, mercredi et à l'occasion des 55 ans de l'indépendance de l'Algérie que le président algérien Abdelaziz Bouteflika a de nouveau demandé à la France d'admettre officiellement les «souffrances» infligées au peuple algérien sous la colonisation.

Des blessures toujours pas cicatrisées en Algérie

L'Algérie a par le passé réclamé que la France reconnaisse officiellement ses «crimes» en Algérie et s'en excuse, après 132 ans de colonisation française et une guerre d'indépendance sanglante qui ont laissé des blessures toujours pas cicatrisées.

«Le partenariat d'exception» dont l'Algérie et la France ont engagé la construction depuis la visite à Alger fin 2012 du président français François Hollande, «gagnera en sérénité et en élan dans une reconnaissance des vérités de l'Histoire», a poursuivi le chef de l'État algérien dans ce message diffusé par l'agence de presse officielle APS.

[...]


En février 2017, Emmanuel Macron s'était rendu en Algérie pour accuser la France de crime contre l'humanité (ainsi que pour faciliter l'entrée des Algériens en France). Visiblement tout cela n'a pas suffi. Non seulement l'Algérie souhaite poursuivre la colonisation de la France. Mais en plus elle réclame des excuses pour la colonisation française, 55 ans après que nous leur ayons accordé l'indépendance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !