dimanche 23 juillet 2017

Le Front national totalement déboussolé

      
Le chevènementiste Floriant Philippot veut s'allier à Mélenchon !

LE FIGARO - Le Front national a tenu vendredi et samedi un séminaire de «refondation» à huis clos. Si la sortie de l'euro est maintenue comme objectif, elle est repoussée à la fin d'un hypothétique quinquennat.

Un jour et demi de séminaire dans une ambiance «studieuse», «enrichissante» et «productive», selon les mots de Jean-Lin Lacapelle. Le Front national (FN) devait jeter les bases de sa refondation sur fond de profonde crise politique post-électorale: la direction du parti s'est dotée de tous les pare-feu pour tenter d'éviter que l'exercice ne tourne à la foire d'empoigne entre la quarantaine de cadres réunis. Téléphones «confisqués», claquemurés au siège du FN à Nanterre, les responsables frontistes ont découvert le compte rendu des travaux des sept commissions de travail thématiques. Elles avaient la charge de faire l'autopsie politique, technique et logistique des réussites et des ratés électoraux de la présidentielle et des législatives. «On parle de points de développements», corrige l'ancien cadre commercial Lacapelle. «Nous a avons travaillé sur la “formule des 3F”: le fond, la forme, le fonctionnement.» Les éléments de langages sont de sortie.

L'après-midi d'introduction a été consacrée aux aspects techniques et organisationnels. Louis Aliot a exprimé quelques griefs sur le fonctionnement de la commission d'investiture, et l'avocat Gilbert Collard s'est prononcé pour la suppression des vice-présidences dans l'appareil du parti. Leur parole brouille, selon lui, celle de la présidente. Alors que les caisses du parti sont à nouveau dans le rouge, l'idée de déménager le siège de Nanterre s'est vu opposer celle de louer une annexe, plus proche des lieux de pouvoir, au sein de la capitale. Arrivé et reparti avec Sophie Montel, Florian Philippot n'a pas pris la parole, mais s'est offert une sortie médiatique remarquée samedi matin sur France Info. Histoire d'appâter ses détracteurs sur un autre terrain que la sortie de l'Euro, le vice-président du FN s'est proposé de prendre un café avec Jean-Luc Mélenchon, pour «parler aux patriotes de gauche comme de droite». «Nos réserves sont à droite, il faut se ressaisir!», a fulminé de son côté Jean Messiha [de son vrai nom Hossam Messiha], le rapporteur de la commission sur le fonctionnement du parti, absent pour des raisons personnelles et remplacé par Wallerand de Saint-Just.

La réponse des patriotes de gauche.

Pas de détente pour la suite de la journée, puisque le séminaire abordait ce samedi le sujet brûlant de la doctrine, avec les questions de l'euro, de l'Europe et des priorités du parti. Objet d'un intense débat interne qui a conduit à la fragilisation de Florian Philippot, cet élément de programme est tenu pour responsable des déceptions électorales frontistes. Le secrétaire général du parti Nicolas Bay a lui-même tenu à marquer sa différence en faisant circuler vendredi une contribution personnelle, qui dessine une ligne plus centrée sur les questions identitaire que sur le retour au franc. Mais la menace du vice-président en charge de la stratégie de quitter le parti, si ce projet était abandonné par Marine Le Pen, plane toujours. Le séminaire aura tenté de proposer une synthèse de conciliation: donner la priorité à «la maitrise des frontières migratoires et commerciales», et garder la souveraineté monétaire pour une fin de quinquennat, selon des nouvelles modalités bientôt soumises au vote des militants.

source : http://www.lefigaro.fr/politique/2017/07/22/01002-20170722ARTFIG00140-le-nouveau-fn-mettra-l-accent-sur-les-frontieres-plutot-que-sur-l-euro.php

Visiblement la REMIGRATION n'est toujours pas à l'ordre du jour !
Ce parti peut désormais être considéré comme complice de l'invasion.

Le seul qui pourrait aborder ce sujet majeur pour la survie de la Race Blanche, c'est (((Nicolas Sakozy))). Mais nous savons que s'il devait être réélu sur ce thème, il ferait tout le contraire une fois arrivé au pouvoir :
https://www.youtube.com/watch?v=1XIhTG6JyW0

La solution est ailleurs, elle passe par une révolution des esprits grace au pouvoir de la religion.

RAHOWA!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !