dimanche 2 juillet 2017

Que faire ?



Première possibilité.

Rejoindre notre Eglise, avec l'intention de diffuser notre doctrine religieuse pacifiquement. Il est évident que nous sommes particulièrement surveillés par les autorités. Envisager des actions violentes sous l'oeil de l'ennemi serait suicidaire. La Créativité doit se présenter comme une religion d'amour, l'amour de la Race Blanche. Rappelons que la guerre raciale n'est mentionnée dans aucun de nos livres de base (Nature's Eternal Religion, The White Man's Bible, Salubrious Living).

Nous pouvons donc apporter la bonne parole à nos frères et soeurs de Race Blanche par des voies légales. C'est la stratégie officielle de notre Eglise (TCM).

Deuxième possibilité.

La résistance armée. Celle-ci ne peut se faire que dans la clandestinité. Lire à ce sujet la résistance autonome de Louis Beam :  http://www.histoireebook.com/index.php?post/Beam-Louis-Resistance-autonome     

Pour être efficace, la résistance armée devra (dans un premier temps) se concentrer sur le maillon faible du système (les traitres raciaux). Ensuite la remigration se fera naturellement. On l'a vu durant la purification ethnique de la Palestine par les juifs - la peur est contagieuse.

Troisième possibilité.

Fuir à l'Est. C'est la solution la plus simple, mais elle présente un inconvénient majeur. Tôt ou tard, l'Ouest s'effondrera sous le poids de l'immigration. Les races de boue se précipiteront alors en masse vers l'Est. S'installer à l'Est, c'est reporter sur les générations futures ce qu'on n'a pas été capable de résoudre soi-même.

1 commentaire:

  1. Je ne pense pas que s'en aller à l'Est c'est fuir puisque l'on peut aussi peut créer des projets de villages autarcique ou l'amélioration raciale et l'éducation raciale est au rendez-vous et tenter de prendre contrôle de la politique du pays.

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !