samedi 18 novembre 2017

Drépanocytose : la carte du Grand Remplacement mise à jour – Chiffres 2016


L’interdiction des statistiques ethniques en France empêche de quantifier l’importance des changements de population en France. Mais d’autres données, médicales en particulier, permettent de mesurer par la bande les bouleversements démographiques actuellement en cours.

La drépanocytose, par exemple, est une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle ne touche essentiellement que les personnes originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. (source officielle)

Les chiffres du dépistage de cette maladie (publiés par l’AFDPHE) permettent ainsi de lever une partie du voile sur les modifications en profondeur de la population française. En effet, en raison des particularités ethniques de cette maladie, le dépistage en France métropolitaine ne concerne que les enfants à risque en raison de l’origine de leurs parents (alors qu’il est en revanche systématique chez tous les enfants naissant en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à la Réunion, à Mayotte).

Les données disponibles permettent dès lors d’appréhender la réalité du bouleversement démographique en cours en France. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certaines associations demandent un dépistage universel, aussi inutile que coûteux, afin d’éviter « la stigmatisation » (la drépanocytose est parfois appelée « la maladie des Noirs ».

source : http://www.afdphe.org/sites/default/files/bilan_afdphe_2016.pdf

Si on ajoute les naissances d'origine asiate (du Pakistan à la Chine, de l'Inde au Viêt Nam), on peut estimer qu'en 2016 un nouveau-né "français" sur deux n'est pas de Race Blanche.

Avec l'immigration en provenance du tiers-monde (qui ne fait que commencer) et le vieillissement de la population blanche. Il est évident que le temps joue contre nous. Sommes-nous suffisamment armés - d'un point de vue morale et psychologique - pour relever les défis qui nous attendent ?

Nous verrons bien...

Il est regrettable que les Blancs n'aient pas adopté notre religion raciale dans les années 80. L'extrême droite "respectable" nous a fait perdre un temps précieux.

RAHOWA! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !