mardi 26 décembre 2017

Homélie de Noël, le pape affirme que Marie et Joseph étaient « des migrants »


LE PARISIEN - Dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël, le pape François a rappelé que selon l’Evangile Marie et Joseph étaient « des migrants ».

Le pape François a dénoncé dimanche le drame des migrants de la planète, souvent « expulsés de leurs terres » par des dirigeants prêts à « verser du sang innocent », dans une homélie de Noël appelant à « l’hospitalité ».

L’Argentin Jorge Bergoglio, lui même petit-fils de migrants italiens, a fait du sort des réfugiés l’un des thèmes fondamentaux de son pontificat entamé voici près de cinq ans. Dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël – célébration pour les chrétiens de la nuit de naissance de Jésus de Nazareth -, le pape a rappelé que selon l’Evangile Marie et Joseph étaient en fuite en raison d’un décret romain. […]

Dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël, le pape François a rappelé que selon l’Evangile Marie et Joseph étaient «des migrants».

Le pape François a dénoncé dimanche le drame des migrants de la planète, souvent «expulsés de leurs terres» par des dirigeants prêts à «verser du sang innocent», dans une homélie de Noël appelant à «l’hospitalité».

L’Argentin Jorge Bergoglio, lui même petit-fils de migrants italiens, a fait du sort des réfugiés l’un des thèmes fondamentaux de son pontificat entamé voici près de cinq ans. Dans sa traditionnelle homélie de la veillée de Noël – célébration pour les chrétiens de la nuit de naissance de Jésus de Nazareth -, le pape a rappelé que selon l’Evangile Marie et Joseph étaient en fuite en raison d’un décret romain. […]

L’enfant Jésus est né dans une étable à Bethléem, « une terre où il n’y avait pas de place » pour ses parents en fuite, a dit le pape, avant d’ajouter que Dieu donne à tous « un document de citoyenneté ». 


Le jour où j'ai découvert La Créativité, ma religion raciale, j'ai trouvé l'antichristianisme de Ben Klassen excessif. Bien sur, étant nous-mêmes porteurs d'une nouvelle religion, nous devions dénoncer l'ancienne religion des Blancs (le christianisme). Mais lorsque Ben Klassen plaçait sur le même plan la nocivité des juifs et le christianisme, j'étais dubitatif.

Avec le pape François tous mes doutes se sont envolés. Le pape François incarne le vrai christianisme. Vatican II n'est que l'aboutissement d'un christianisme dépaganisé. L'ancien christianisme (celui des croisades) était animé par un paganisme guerrier. Les croisés étaient des pagano-chrétiens. Avec le temps, le pagano-christianisme s'est de plus en plus christianisé (enjuivé). On peut dire du judéo-christianisme d'aujourd'hui, qu'il a retrouvé son identité originelle (les premiers chrétiens étaient tous des juifs).

François est le pape des juifs, il est le pape de l'amour de l'Autre - de celui qui est étranger. Voilà pourquoi cette religion antinaturelle (qui violent toutes les lois de la nature) doit être achevée.

RAHOWA!


2 commentaires:

  1. Le Vatican , combien de divisions ?
    La prêtraille a bien mieux que cela , elle possède l'arme de destruction massive des peuples européens .
    Diabolique , le christianisme ...

    RépondreSupprimer
  2. "Vatican II n'est que l'aboutissement d'un christianisme dépaganisé", comme si le christianisme pré-Vatican II était païen... Visiblement, vous n'avez rien compris au christianisme, tant sur le plan doctrinal qu'historique. Il est bien évident que le christianisme ne relève pas de notre identité spirituelle raciale qui est païenne, entre autre, alors comment pouvez-vous affirmer que le christianisme d'autrefois était païen ?

    Quant à l'affirmation relative aux croisés, elle est ridicule et fausse, ils n'étaient pas des pagano-chrétiens, ni sur le fond, ni sur la forme; de même que leurs motivations à faire les croisades. Avoir des valeurs guerrières ne signifient pas que l'on soit obligatoirement païen, les mahométans en sont un parfait exemple.

    Pour finir, affirmer que le christianisme s'est enjuivé après une période soi-disant païenne, est une pure absurdité. Christianisme et paganisme sont antinomiques, le premier ayant oeuvré à détruire le second au fil des siècles.

    Dire, ou laisser entendre, que le christianisme originellement pensé par des juifs a été paganisé, ce qui n'a pas été le cas, cela revient à nier les atavismes raciaux de la pensée qui font partie intégrante de notre identité raciale. C'est affirmer que toute pensée typiquement juive peut être assimilable par un aryen sans pour autant que ce dernier perde sont identité psychique. Ce qui vaut pour le corps en matière de métissage, vaut également pour l'esprit.

    RépondreSupprimer

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !