dimanche 24 décembre 2017

Thomas Ferrier, intellectuel identitaire et européiste

     

Notez que Thomas Ferrier n'emploie jamais le mot JUIF, il est terrorisé à l'idée d'employer ce mot. L'européiste (qui développe des idées intéressantes sur le christianisme) reconnaît à de nombreuses reprises que les judéo-critiques méritent leur mort sociale. Evoquer la question juive, c'est selon Thomas Ferrier, violer les règles fixées par ceux dont il n'ose prononcer le nom (les judéens !?).

Réviser l'histoire écrite par les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale c'est violer (((ces règles))) et vous devez (selon lui) en payer le prix !

La peur des juifs est courante chez les identitaires européistes, pour qui l'ennemi n'est pas le JUIF, mais le Blanc d'Amérique. 

Thomas Ferrier partage cette haine des Blancs d'Amérique, son logiciel antiaméricain (mais pas antijuif) n'a visiblement pas changé depuis l'élection de Donald Trump (qui est pourtant très favorable à Israël).

Thomas Ferrier rejette en bloc les travaux d'Hervé Ryssen, sans apporter le moindre argument. Comme on peut le voir dans cette vidéo, il est toujours aussi antinazi. Alors que Hitler était peut-être la dernière (*) chance donnée par l'Histoire pour maintenir la Race Blanche en Europe (je devrais dire sur terre) !

Thomas Ferrier est un homme intelligent, doté d'une grande culture historique. Mais visiblement, il a passé beaucoup trop de temps sur les bancs des universités "françaises". Le (((marxisme culturel))) porté par ses professeurs durant toutes ces années, ne lui a pas permis de se libérer totalement de la pensée juive (celle qui régit l'Europe des droits de l'homme, l'Europe du plus jamais ça).

L'européiste lorrain a des réflexions intéressantes sur l'athéisme. 

Nous autres Créateurs ne sommes pas athées, nous croyons que la vie a un sens. Nous croyons que la survie de notre espèce (de notre race) est le sens de notre vie. Nous croyons que cette planète revient de droit au chef-d'oeuvre de la nature, au summum de l'évolution : LA RACE BLANCHE. Nous croyons en l'amélioration naturelle de notre race, afin de faire cette planète (le seul endroit où nous vivrons) un paradis pour la Race Blanche et pour elle seule.

RAHOWA!

 (*) Il nous reste encore la Créativité, une religion raciale blanche fondée en 1973 par Ben Klassen. Une doctrine religieuse qui a su tirer profit des erreurs du passé (notamment du nationalisme étriqué d'Adolf Hitler).

2 commentaires:

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !