lundi 15 janvier 2018

Le conseiller à l'immigration du pape François est mort

Peter Sutherland était irlandais par son père, juif par sa mère.

POLEMIA - La mort, le 8 janvier 2018, de Peter Sutherland permet de jeter un regard cru sur la politique immigrationniste du pape François. De 2014 à 2017, Peter Sutherland fut le président de la Commission catholique internationale pour les migrations.

Irlandais, juif par sa mère, sioniste, ancien élève des jésuites, cet homme d’influence, « aux poches richement remplies », fut président de Goldman Sachs International (2005-2015) et du groupe Bilderberg dont il est resté longtemps un membre actif du comité directeur, de BP (British Petroleum) et de la section Europe de la Commission Trilatérale. Technocrate bruxellois, agent de la globalisation, il a été notamment commissaire européen à la concurrence (1985-1989), secrétaire général fondateur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) (1993-1995). Artisan des grandes libéralisations de l’Union européenne, il a été qualifié de « père de la mondialisation ». Puis il a été directeur non exécutif de la Royal Bank of Scotland et président non exécutif de Goldman Sachs, à partir de janvier 2006 il fut le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour les migrations internationales. Il a aussi été président honoraire de la Commission Trilatérale et président de la London School of Economics, fondée par la Fabian Society tout en étant chevalier de l’Ordre de Malte et membre de l’Opus Dei… Des connexions qui en disent long sur les dérives de ces groupes ecclésiaux…

Lorsque le pape jésuite l’a intronisé président de la Commission catholique internationale pour les Migrations, il n’a évidemment abandonné aucune de ses charges.

source : https://www.polemia.com/le-conseiller-immigration-du-pape-francois-un-bilderberg-banquier-daffaires-de-goldman-sachs/ 
 

1 commentaire:

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !