mercredi 10 janvier 2018

Pour 48% des Français, le grand remplacement est un projet politique organisé délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques

Nos remplaçants, qui n'existent pas !

LE MONDE - Les résultats de l’étude sur le complotisme publiés dimanche 7 janvier par la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, font froid dans le dos. Cette enquête de l’IFOP, réalisée en ligne les 19 et 20 décembre auprès de 1 252 personnes, montre une forte prégnance des théories du complot au sein de la population française en général, et des plus jeunes en particulier. Seules 21 % des personnes interrogées ne croient à aucune de ce genre de théories qui ont été soumises, via différentes assertions, à l’échantillon [Ces mêmes journaleux croient en la théorie du complot russe. L'élection de Donald Trump serait selon eux, l'oeuvre de Vladimir Poutine - LOL].

Trois ans après les atten.tats commis à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher, à Paris, près d’un Français [bougnoule] sur cinq (19 %) considère que « des zones d’ombre subsistent », et que « ce n’est pas vraiment certain que ces atten.tats aient été planifiés et réalisés uniquement par des terr.oristes islamistes ». 27 % des moins de 35 ans – 30 % des 18-24 ans – partagent ces doutes.

[...]

Ces chiffres sont plus élevés encore s’agissant des atten.tats du 11 septembre 2001 : 29 % des personnes interrogées estiment qu’« au sein du gouvernement américain, certains étaient informés des atten.tats mais ils ont délibérément laissé faire pour ensuite justifier une intervention militaire en Afghanistan et en Irak ».

[...]

La santé publique est également un terrain propice au développement de thèses générant et encourageant une forte méfiance de nos concitoyens. Résultat : plus de la moitié des Français (55 %) estiment ainsi que « le ministère de la santé [la juive Agnès Buzyn] est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins ».

[...]

Parmi les différentes « opinions » proposées au sujet de l’immigration, on relève que près de la moitié de l’échantillon interrogé par l’IFOP (48 %) se dit en accord – 17 % « tout à fait d’accord », 31 % « plutôt d’accord » – avec la thèse selon laquelle « c’est un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent ».

Au demeurant, l’incrédulité des Français ne se limite pas, si l’on peut dire, aux faits récents ou contemporains. Des siècles et des siècles de recherche et de découvertes scientifiques sont encore remis en cause par une partie de nos concitoyens. Selon cette étude, encore près d’un sondé sur dix (9 %) est d’accord avec l’affirmation selon laquelle « il est possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l’école » [Puisque la Terre est ronde (c'est une évidence), le grand remplacement est un mensonge. Voilà en substance la manipulation de ceux qui sont chargés de nous (dé)informer].

source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/01/07/les-theories-du-complot-bien-implantees-au-sein-de-la-population-francaise_5238612_3224.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !