vendredi 23 février 2018

Depuis 2015 la totalité de notre accroissement démographique en Europe vient de l’apport migratoire

     

FRANCE CULTURE - La natalité africaine pourrait être le défi géopolitique du prochain siècle. En 2050 l’Afrique pourrait avoisiner les 2.5 milliards d’habitants. Cette explosion démographique pourrait annuler les effets du développement économique observé en Afrique, et déclencher de nouvelles vagues de migration.

La natalité africaine pourrait bien être le défi géopolitique majeur du prochain siècle. Au moment des indépendances, l’Afrique était peuplée de moins de 260 millions d’habitants. En 2017, elle en compte 1.25 milliards. À l’horizon 2050, elle devrait avoisiner les 2.5 milliards. Si les tendances restent les mêmes et si les calculs de l’INED sont corrects, ce chiffre doublera encore d’ici à 2100 pour dépasser les 4.4 milliards d’habitants.

À moins d’un soudain développement à la chinoise [LOL], cette explosion démographique pourrait annuler tous les effets du développement économique observé et attendu en Afrique, et déclencher de nouvelles vagues de migrations auxquelles, à en juger par ses difficultés à gérer la crise migratoire de 2015, l’Europe n’est pas prête [Pour que l'Europe puisse affronter "ce défi" elle doit d'abord changer de mentalité. Renverser l'échelle de "ses valeurs". C'est l'objet de notre religion raciale : La Créativité].


Pourtant, cette même Europe vieillit, fait peu d’enfants, et aura donc un besoin rapide de nouveaux bras pour occuper ses emplois [Faux ! Les robots occuperont de plus en plus les emplois à faible QI.] S’il veut conserver l’équilibre de son modèle social, notre vieux continent devra donc bientôt prendre le risque de réveiller des tensions identitaires que de nombreux mouvements populistes sont déjà prêts à exploiter.

source : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/afriqueeurope-defis-demographiques-enjeux-politiques-emission-en-partenariat-avec-la-croix

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !