vendredi 2 février 2018

Guerre raciale : migrants Afghans et Erythréens s'affrontent lors du partage du territoire français

Heureusement, ils connaissent Victor Hugo sur le bout des doigts.

FRANCE TV INFO - Calais : ce que l'on sait des affrontements entre migrants qui ont fait quatre blessés graves.

Une vingtaine de blessés, des tirs d'arme à feu... Des affrontements ont éclaté jeudi 1er février en divers endroits de Calais (Pas-de-Calais) entre des migrants afghans et africains. Voici ce que l'on sait de ces rixes. 

Vers 15h30, une première bataille rangée éclate entre une centaine de migrants érythréens et une trentaine d'Afghans, près du centre hospitalier de Calais, où a eu lieu une distribution de repas, selon la préfecture, citée par l'AFP. Des coups de feu sont entendus, rapporte La Voix du Nord. Cinq migrants sont touchés par balles, dont quatre grièvement. 

Vers 16 heures, un deuxième affrontement a lieu à environ 5 km de là, à Marck-en-Calaisis. "Une centaine de migrants africains armés de bâtons [veulent] s'en prendre à une vingtaine d'Afghans", indique le parquet de Boulogne-sur-Mer. La police protège les Afghans pris à partie par 150 à 200 Erythréens, selon la préfecture.

En fin d'après-midi et jusqu'en début de soirée, de nouveaux affrontement se déroulent dans la zone industrielle des dunes de Calais, non loin du site de l'ancienne "jungle"  [...]

Quelles sont les raisons de ces affrontements ?

Environ 800 migrants, qui veulent passer en Grande-Bretagne, vivent actuellement à Calais, selon les derniers chiffres des associations. Entre 550 et 600 selon la préfecture. Et "le conflit entre Afghans et Africains a toujours été sous-jacent", explique une source de l'AFP à la préfecture. "C'est malheureusement un schéma classique" de voir des affrontements éclater entre ces deux groupes ethniques de migrants. "Sur les aires de distribution des repas, il y a des Erythréens, des Afghans, qui marquent leur territoire et qui se font la guerre, s'agressent violemment", détaille à fraceinfi la maire Les Républicains de Calais Natacha Bouchart. [Rappelons que pour l'humaniste de droite Natacha Bouchart, les migrants sont "une richesse culturelle exceptionnelle".]

Pour Jean-Claude Lenoir, président de l'association Salam, joint par franceinfo, ces violences sont dues à "une exaspération" et "une tension énorme" au sein des migrants, dues notamment au "harcèlement au quotidien" des forces de l'ordre. "La grande difficulté aujourd'hui, c'est le harcèlement quotidien", explique-t-il. [Le CRS, généralement de Race Blanche, est assimilé à un SS. Pour les "humanistes" c'est la Race Blanche qui est responsable de tous les maux de cette planète. Durant l'épuration ethnique de l'Algérie, les "humanistes" soutenaient les actes de terr.orisme contre la population blanche d'Algérie. Ils étaient persuadés que l'éviction des Blancs ferait de l'Algérie un paradis, on connaît la suite... Aujourd'hui les "humanistes" soutiennent le grand remplacement racial en Europe, c'est toujours cette volonté d'éradiquer l'Homme Blanc pour faire, cette fois-ci, de l'Europe un nouveau paradis ! Les juifs eux, ne sont pas des "humanistes", ils savent parfaitement ce qu'ils font. RAHOWA!]


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour des raisons techniques, il m'est impossible de répondre aux commentaires - problème de cookies sous proxy !